Rechercher
Rechercher

Liban - Sécurité

Violents affrontements entre jihadistes dans le jurd de Ersal et à Ras Baalbeck

De violents affrontements ont opposé lundi des jihadistes du groupe État islamique (EI) au Front al-Nosra (branche syrienne d'el-Qaëda qui opère également à la frontière libanaise) dans le jurd de Ersal et à Ras Baalbeck dans la Békaa.
De nombreux jihadistes ont été tués ou blessés durant ces affrontements à l'arme légère et lourde, ajoute l'agence. « C'est l'EI qui a lancé l'offensive au petit matin contre des positions tenues par al-Nosra, liquidant un nombre d'éléments du groupe, notamment des responsables militaires. » Un grand groupe dirigé par le commandant du Front al-Nosra dans la région syrienne du Qalamoun, Abou Malek el-Tallé, a ensuite contre-attaqué afin de reprendre les points qu'il contrôlait. Parmi les combattants tués, Majed Mohammad Abdel Majid Hojeiri, alias « Aboul Barra' » dont le corps se trouverait toujours sur le lieu des combats. Selon l'Agence nationale d'information, ce dernier est membre d'al-Nosra, et serait proche du cheikh Abou Takiyé, le prédicateur islamiste basé à Ersal et soupçonné d'avoir livré les agents des FSI au Front al-Nosra, conduisant à leur captivité durant seize mois.
Ras Baalbeck, bourgade chrétienne de la Békaa, connaît des pics de tension causés par le conflit syrien. Les extrémistes tentent souvent de s'infiltrer dans le village, mais ils ont jusque-là été repoussés par l'armée libanaise.
Ersal, localité sunnite frontalière, a été le théâtre de violents affrontements en 2014 entre l'armée et les jihadistes, venus principalement de Syrie. Ces derniers avaient enlevé une trentaine de militaires. Quatre d'entre eux ont été assassinés en captivité, seize ont été libérés le 1er décembre par le Front al-Nosra et neuf autres sont toujours otages de l'EI.
Toujours à Ersal, plus précisément à Wadi Hmayed, les services de renseignements de l'armée libanaise ont arrêté Mahmoud Rifaï, un ressortissant syrien soupçonné de frayer avec des groupes terroristes positionnés dans le jurd.
Il convient de signaler que le calme est revenu dans la région de Wadi Khaled après que des tirs en provenance de Syrie aient atteint la veille un point de contrôle de l'armée dans la localité de Hnayder. Hier, la troupe a fait circuler des patrouilles dans la région.


De violents affrontements ont opposé lundi des jihadistes du groupe État islamique (EI) au Front al-Nosra (branche syrienne d'el-Qaëda qui opère également à la frontière libanaise) dans le jurd de Ersal et à Ras Baalbeck dans la Békaa.De nombreux jihadistes ont été tués ou blessés durant ces affrontements à l'arme légère et lourde, ajoute l'agence. « C'est l'EI qui a lancé...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut