Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Syrie

Combats entre al-Nosra et des groupes rebelles dans la province d’Idleb

Des rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL) dans la région d’Alep. Abdelrahman Ismail/Reuters

Des combats ont opposé la branche syrienne d'el-Qaëda et d'autres groupes jihadistes à des rebelles dans la province d'Idleb, nord-ouest de la Syrie, ont rapporté hier le groupe rebelle et une ONG.
La Division-13 de la rébellion a indiqué sur Twitter ne pas être parvenue à repousser une attaque d'al-Nosra (el-Qaëda en Syrie) et de son allié Jund al-Aqsa qui ont « pris d'assaut des bases et pillé des munitions et des équipements » à Maaret al-Noomane. La Division-13 de l'Armé syrienne libre (ASL) est une formation soutenue par les États-Unis qui combat les forces du régime syrien et le groupe État islamique (EI). « Nous félicitons (le chef d'al-Nosra Mohammad) al-Jolani pour cette conquête », affirme ironiquement le groupe sur Twitter. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), au moins six combattants ont péri dans ces affrontements, qui ont eu lieu dans la nuit de samedi-dimanche, dont quatre membres de la Division-13. « Al-Nosra et Jund al-Aqsa ont capturé au moins 40 membres de la Division-13 », a précisé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Selon lui, les jihadistes ont notamment saisi des missiles antichars TOW de fabrication américaine en attaquant des dépôts d'armes de la Division-13 à Maaret al-Noomane et dans trois localités proches.
Parlant depuis la Turquie voisine, le commandant de la Division-13 Ahmad al-Saoud a démenti que les jihadistes aient pris des missiles TOW : « Ils n'ont pris que des armes légères et des munitions. » La province d'Idleb a été prise en 2015 par une coalition regroupant al-Nosra et d'autres groupes islamistes. Al-Nosra a déjà affronté à plusieurs reprises des groupes rebelles non jihadistes soutenus par les États-Unis. Les tensions sont vives depuis quelques semaines entre al-Nosra et des groupes rebelles non jihadistes. Vendredi, à Maaret al-Noomane, des jihadistes d'al-Nosra brandissant des drapeaux noirs de leur organisation ont cherché à disperser une manifestation pacifique sur la place de la ville. Quatre jours plus tôt, le groupe jihadiste avait menacé d'ouvrir le feu sur des manifestants antigouvernementaux dans la ville d'Idleb.

Avion abattu
Par ailleurs, un groupe rebelle syrien a abattu samedi un avion de combat du régime au-dessus d'un village dans la province centrale de Hama. Selon l'OSDH, le groupe islamiste Ahrar al-Sham a tiré deux missiles sur un avion militaire survolant la localité de Kafr Nabouda. « Le premier missile a raté la cible, mais le second a atteint l'avion », a déclaré M. Abdel Rahmane. L'avion s'est écrasé dans une zone contrôlée par le régime du président Bachar el-Assad, mais le sort de l'équipage demeure inconnu, a-t-il ajouté.
Une page Facebook progouvernementale a indiqué qu'un Mig-21 syrien s'était écrasé au-dessus de Kafr Nabouda, mais a nié que celui-ci avait été abattu, parlant de « difficultés techniques ». La page ajoute que le pilote « a réussi à s'éjecter » de l'appareil et a été secouru par les forces gouvernementales syriennes.
Parallèlement, au moins trois roquettes d'origine indéterminée tirées depuis la Syrie ont frappé samedi la ville frontalière turque de Kilis causant quelques dégâts matériels, mais sans faire de victimes, a annoncé le bureau du gouverneur local. Deux projectiles ont touché en début d'après-midi le jardin d'une caserne militaire et un bâtiment abritant des familles de gendarmes. « Nous ne déplorons aucun mort ni blessé », ont précisé les autorités dans une déclaration citée par l'agence de presse Dogan.
Enfin, l'EI visé par des bombardements de la coalition internationale emmené par les États-Unis a perdu 600 combattants au cours de ces trois dernières semaines en Syrie, a déclaré hier le secrétaire d'État américain John Kerry. « En Syrie, Daech (acronyme en arabe de l'EI) a perdu 3 000 km2 et 600 combattants ces trois dernières semaines. Et la pression va s'intensifier », a-t-il ajouté à l'issue d'une rencontre avec ses homologues français, allemand, britannique et italien sur la Syrie à Paris.
(Source : AFP)


Des combats ont opposé la branche syrienne d'el-Qaëda et d'autres groupes jihadistes à des rebelles dans la province d'Idleb, nord-ouest de la Syrie, ont rapporté hier le groupe rebelle et une ONG.La Division-13 de la rébellion a indiqué sur Twitter ne pas être parvenue à repousser une attaque d'al-Nosra (el-Qaëda en Syrie) et de son allié Jund al-Aqsa qui ont « pris d'assaut des...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut