Dossier spécial orientation professionnelle

Les métiers de la cité

La mission de l’urbaniste : rendre plus agréables l’espace et l’habitat

Spécialiste de la ville, l'urbaniste s'occupe de l'organisation spatiale des lieux urbains. Il aménage de nouveaux quartiers, organise les routes et réhabilite des parties de la ville afin d'améliorer les conditions de vie des habitants.

23/03/2016

Mission de l'urbaniste
L'urbaniste a pour mission d'améliorer le cadre de vie des habitants d'une ville, pour cela, il élabore des projets pour organiser la ville dans l'espace, souvent à partir d'un projet conçu par les élus. L'urbaniste se voit alors donné comme tâche le développement d'un quartier, la construction d'un espace vert, la réhabilitation d'anciens quartiers ou encore la planification d'un réseau routier.
« Le métier d'urbaniste, c'est un métier qui s'oriente sur les enjeux territoriaux, que ce soit en ville ou en campagne. Il travaille en communion avec des ingénieurs et des architectes dans le cadre de projets urbains. La définition du métier, selon moi, est de répondre à des problématiques sociales par des enjeux spatiaux », explique l'urbaniste Ahmad Ben Abdallah.
En effet, il n'est pas rare de voir l'urbaniste travailler étroitement avec des sociologues, afin de mieux concevoir les enjeux sur le terrain. Il peut alors, par exemple, décider où il est plus adapté de construire un hôpital dans la ville et comment organiser les routes pour pouvoir y accéder le plus facilement.
« L'urbaniste doit toujours anticiper les besoins des habitants, ses projets se construisant sur le long terme, il doit prévoir une multitude de thématiques : le logement, l'emploi, le déplacement des habitants, l'environnement... On dit souvent que l'urbaniste travaille au télescope tandis que l'architecte est au microscope », selon Ahmad Ben Abdallah.


Si l'urbaniste analyse le fonctionnement du tissu urbain et planifie son évolution, il le fait majoritairement en suivant les politiques publiques conçues par les élus. Il doit alors inscrire son action en respectant le cahier des charges présenté par les élus locaux. Ainsi, après avoir imaginé l'organisation de la ville, il doit préparer et rédiger des documents de planification urbaine qu'il présentera aux élus, qui, en dernier examen, décident du lancement du projet.


Selon Ahmad Ben Abdallah, les qualités indispensables au métier sont les suivantes : « Pour être urbaniste à mon goût, il faut être créatif et ouvert d'esprit. Ouvert d'esprit, car le métier demande une connaissance de sujets variés, que ce soit les questions sociales, les politiques publiques, l'ingénierie ou l'environnement. Il faut aussi être visionnaire et penser sur le long terme, car si l'urbaniste doit répondre aux besoins d'une ville, aujourd'hui, il doit aussi anticiper dans 10 ans les nouveaux besoins de celle-ci. Enfin, le plus important est le goût de la médiation. L'urbaniste travaille souvent avec plusieurs corps de métiers, du sociologue au maire de la ville, il doit être capable de faire des compromis entre ses différents collaborateurs. »

  

Formations et débouchés de l'urbaniste
Pour suivre une formation d'urbaniste, il est capital d'avoir d'abord suivi une licence d'architecture ou de sciences humaines (géographie, sociologie, économie, sciences politiques). Les universités proposant un master d'urbanisme sont : l'Université libanaise (UL), l'Université américaine de Beyrouth (AUB) et l'Université de Balamand-Alba. La formation est donc de 5 ans, une licence couplée d'un master, le prix de la formation variant d'une université à l'autre.

 

 

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué