Dernières Infos

Egypte: enquête du parquet sur une ex-star du foot pour financement des Frères musulmans

AFP
28/02/2016

Le parquet égyptien va enquêter sur l'ex-star du football Mohamed Aboutrika, accusé de financer la confrérie interdite des Frères musulmans et dont les parts dans sa société avaient été saisies en 2015, ont indiqué dimanche des sources judiciaires. Les autorités avaient saisi en mai 2015 les actions de l'ex-star du club cairote Al-Ahly dans sa propre agence de voyage, Tours, qu'il a co-fondée en 2013.

Dans un entretien avec le journal gouvernemental Al-Ahram publié quelques jours après la saisie, M. Aboutrika avait nié que sa société ou même ses partenaires aient financé la confrérie islamiste. Il avait twitté "Prenez l'argent, ou prenez celui qui a de l'argent, je ne quitterai pas le pays, et je continuerai à travailler pour sa sécurité".

Un comité gouvernemental chargé de la confiscation d'actifs appartenant aux Frères musulmans a cependant signalé au parquet le cas du footballeur au côté de centaines d'autres personnes, pour "financement d'une organisation terroriste", selon un communiqué.

La confrérie islamiste a été classée fin 2013 "organisation terroriste" par les autorités égyptiennes, qui accusent le groupe d'être derrière les attentats jihadistes secouant le pays depuis l'éviction par l'armée du président Mohamed Morsi. La confrérie dont est issu M. Morsi nie avoir recours à la violence.
"Nous allons commencer à étudier les dossiers qui nous ont été transmis par le comité", a indiqué dimanche à l'AFP un responsable du bureau du procureur. M. Aboutrika avait interjeté appel de la décision du comité de saisir ses actions, mais cet appel avait été refusé fin mai. Un second appel doit être étudié par la justice le 5 avril prochain.

Mohamed Aboutrika, l'un des meilleurs footballeurs africains de son époque, avait publiquement apporté, lors de la campagne présidentielle de 2012, son soutien à Mohamed Morsi, renversé en juillet 2013.
Les partisans de M. Morsi font l'objet d'une répression sévère qui a coûté la vie à plus de 1.400 personnes et entraîné l'arrestation d'au moins 15.000 autres.
Le joueur, qui a également brillé en sélection nationale, a pris sa retraite en 2013, et n'a depuis fait aucune déclaration politique en public.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Le franbanais

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Assez ! Khalass ! Enough !

Décryptage de Scarlett HADDAD

Médiation gouvernementale : le « Bassil nouveau » est arrivé !

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué