Rechercher
Rechercher

Campus - Journée d’information

Tout ce que fait réellement l’AUF au Moyen-Orient...

Le Bureau Moyen-Orient de l'Agence universitaire de la francophonie (BMO) a organisé, le 27 janvier à Beyrouth, une journée d'information intitulée « L'AUF au Moyen-Orient, des projets innovants pour une coopération réussie ».

Le directeur régional de l’AUF, Hervé Sabourin, accueillant le public venu nombreux pour en savoir plus sur les projets de l’AUF au Moyen-Orient.

De nombreux partenaires, responsables universitaires, enseignants, chercheurs, professionnels et journalistes sont venus à l'hôtel Smallville pour en savoir plus sur les missions de l'Agence universitaire de la francophonie, ses objectifs, sa politique de partenariat et ses dispositifs de soutien aux mobilités, à la recherche, à la formation, à la gouvernance, au numérique et à l'employabilité des diplômés.
Le directeur régional de l'AUF, Hervé Sabourin, a ouvert la rencontre avant de céder la parole à Cynthia Raad, qui a présenté le réseau mondial de l'agence afin de replacer le BMO dans un contexte international. La jeune administratrice régionale a insisté sur « l'importance des Campus numériques francophones (CNF), véritables relais des activités du BMO à Tripoli, Alexandrie, mais également Damas et Alep dont les activités se poursuivent malgré le contexte très difficile ».
Ensuite se sont succédé derrière le micro les responsables des différents pôles qui structurent l'action de l'AUF au Moyen-Orient. Cynthia Zaarour a présenté les programmes de bourses étudiantes et enseignantes proposés par le BMO ainsi que les dispositifs d'appui à la gouvernance. Suite à son intervention, Pascale Asmar, boursière de l'AUF dans le cadre de ses études doctorales, a témoigné de l'importance du soutien que lui a apporté l'agence dans la réalisation de sa thèse.
Mireille el-Rayess a souligné, quant à elle, le soutien apporté par l'AUF à de nombreuses manifestations scientifiques et publications ainsi qu'aux Projets de coopération scientifique interuniversitaire (PCSI). Elle a évoqué les nouveaux partenariats noués par l'AUF avec des institutions renommées, le CNRS libanais, d'une part, l'IRD et le STDF, d'autre part, « afin de soutenir davantage de projets de recherche par le biais d'un cofinancement avec l'institution partenaire ». Mireille Kallassy a livré, par la suite, un témoignage poignant sur le soutien qu'elle a reçu de l'AUF dans le cadre de son projet de recherche sur les biopesticides.
Les grands partenaires du BMO
Mirande Khalaf a, quant à elle, présenté les grands partenariats du BMO avec, entre autres, l'Institut français, l'Unesco et L'Orient-Le Jour. Sa présentation a permis de mettre en avant les nombreuses activités organisées en coopération avec ses institutions, qu'il s'agisse des séminaires sur le « dialogue interculturel » organisés tout au long de l'année en partenariat avec l'Unesco, du Prix littéraire Liste Goncourt / Le Choix de l'Orient et des événements ponctuant le Mois de la francophonie, menés en étroite collaboration avec les Instituts français de la région, ou encore le partenariat avec L'Orient-Le Jour, premier quotidien d'expression française au Liban, ayant permis la création de L'Orient des Campus, une page hebdomadaire dédiée à l'actualité des universités libanaises.
Le projet Ifadem Liban fut présenté par Rosalie Vigouroux. Ont également témoigné Samah Daakour, coordinatrice d'un des jurys du Prix Choix de l'Orient, et Omneya Shaker, responsable du CNF d'Alexandrie, qui a présenté la stratégie numérique de l'agence et les activités des CNF de la région, en insistant sur « l'importance de proposer des formations à distance, en français et par le recours au numérique, notamment dans des régions parfois reculées ». Son propos a été appuyé par Rima Malek, experte dans le domaine du numérique éducatif. Enfin, Nathalie Bitar a exposé les projets de l'AUF visant au renforcement du lien universités-entreprises et, plus généralement, les projets professionnalisants.
Reine Barbar a présenté son projet « Tourisme et patrimoine culturel », soutenu par l'AUF, et ses retombées sur la valorisation du patrimoine culinaire libanais à travers la gastronomie moléculaire, rendue possible grâce au soutien du BMO.
La journée d'information s'est achevée avec la remise du Prix Femme francophone entrepreneure à Stéphanie Hanna et Aline Gemayel, lauréates de l'édition 2015.


De nombreux partenaires, responsables universitaires, enseignants, chercheurs, professionnels et journalistes sont venus à l'hôtel Smallville pour en savoir plus sur les missions de l'Agence universitaire de la francophonie, ses objectifs, sa politique de partenariat et ses dispositifs de soutien aux mobilités, à la recherche, à la formation, à la gouvernance, au numérique et à...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut