Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Violences

Les Kurdes de Turquie lancent un appel à l’autonomie

Trois soldats tués par une bombe du PKK à Cizre.

L’armée turque a lancé il y a deux semaines une vaste opération contre le PKK dans plusieurs villes du sud-est de l’Anatolie, comme Diyarbakir ici. Sertac Kayar/Reuters

Le Congrès pour une société démocratique (DTK), qui réunit des associations et mouvements kurdes en Turquie, a lancé hier un appel à l'autonomie à l'issue d'une réunion de deux jours à Diyarbakir, en pleine offensive de l'armée dans la région.
Le DTK estime ainsi que « la résistance légitime du peuple kurde contre les politiques qui dégradent le problème kurde est essentiellement une exigence et une lutte pour un gouvernement autonome local et une démocratie locale ». La déclaration appelle à la formation de régions autonomes dans plusieurs provinces voisines de Diyarbakir. Cet appel pourrait encore accroître les tensions entre les Kurdes et le gouvernement d'Ankara. La veille encore, le président Tayyip Erdogan avait réaffirmé que la Turquie ne permettrait jamais la formation d'un autre État au sein de ses frontières. Le Premier ministre Ahmet Davutoglu a de son côté annulé samedi une rencontre prévue avec le chef du Parti démocratique des peuples (HDP) en accusant le grand mouvement prokurde de « profiter » de la violence actuelle.
Pour rappel, l'armée a lancé il y a deux semaines une vaste opération contre les militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans plusieurs villes du sud-est de l'Anatolie, où la population kurde est majoritaire. Selon un bilan fourni samedi, plus de 200 combattants du PKK ont été tués en deux semaines.
Trois soldats turcs ont par ailleurs été tués hier lorsqu'une bombe a explosé au passage de leur véhicule blindé dans la ville de Cizre, dans le Sud-Est en majorité peuplé de Kurdes, a annoncé l'armée, qui a imputé cette attaque au PKK. Deux autres personnes, dont un policier, ont été blessées mais leurs vies ne sont pas en danger, a-t-elle ajouté.
Cette attaque est intervenue sur fond d'intensification des combats entre les forces de sécurité turques et le PKK dans la région. Vendredi soir, un bébé de trois mois et son grand-père avaient été accidentellement tués, pris dans un échange de tirs entre les deux parties dans la même ville de Cizre, a-t-on appris hier auprès de sources hospitalières.
(Sources : agences)


Le Congrès pour une société démocratique (DTK), qui réunit des associations et mouvements kurdes en Turquie, a lancé hier un appel à l'autonomie à l'issue d'une réunion de deux jours à Diyarbakir, en pleine offensive de l'armée dans la région.Le DTK estime ainsi que « la résistance légitime du peuple kurde contre les politiques qui dégradent le problème kurde est...

commentaires (3)

Après la Partition de l'Irak et de la Syrie, à quand celles du Liban et de la Turquie ? "Sacrés" Kurdes.... expan sionistes !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

13 h 41, le 28 décembre 2015

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Après la Partition de l'Irak et de la Syrie, à quand celles du Liban et de la Turquie ? "Sacrés" Kurdes.... expan sionistes !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    13 h 41, le 28 décembre 2015

  • À FORCE DE FOURRER LE NEZ PARTOUT DANS LES MAUX DES AUTRES... ON RISQUE AUSSI LA CONTAGION...

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    13 h 36, le 28 décembre 2015

  • Ce pays dirigé par le plus Light des salafowahabites présente tous les ingrédients d'une guerre civile. Et elle se fera malgré la complicité des occicons ou la connivence avec ce régime.

    FRIK-A-FRAK

    12 h 36, le 28 décembre 2015

Retour en haut