X

Liban

« Nous poursuivrons notre mouvement contre la corruption », assurent les activistes

Crise des déchets
OLJ
21/12/2015

Le collectif « Vous Puez ! » a organisé samedi un sit-in pacifique à la place Riad el-Solh pour revendiquer « une solution environnementale et durable » au dossier des déchets, loin des « propositions minées », et promettant de revenir à la rue jusqu'à ce que ce dossier soit réglé.
Le mouvement, auquel ont participé un grand nombre d'autres collectifs, dont « Jéyé al-Taghyir » (Le changement arrive) et « Badna Nhasseb » (Nous demandons des comptes), a notamment accusé les responsables de « rejeter des propositions peu coûteuses au bénéfice d'autres bien plus chères » (en allusion à la solution de l'exportation), afin de se « remplir les poches ».
Dans un communiqué lu par un des activistes, « Vous Puez ! » a appelé à « adopter les principes de base, à savoir l'allègement, le tri, le recyclage des ordures, ainsi que leur compostage et leur récupération selon les normes environnementales et sanitaires, sans toucher aux fonds revenant aux municipalités ». Il s'est également interrogé sur le sort du plan du ministre Akram Chehayeb relatif au règlement de la crise, tout en réclamant des comptes à « ceux qui ont maltraité les participants aux sit-in de juillet dernier ».

Sit-in aujourd'hui
Le collectif « Le changement arrive » a de son côté appelé à un rassemblement simultané à la séance du Conseil des ministres prévue pour aujourd'hui, en signe de protestation « contre le partage des parts et la politique de l'usurpation des fonds publics, le coût annuel de l'exportation des déchets s'élevant à 1 milliard de dollars répartis entre certains politiciens ». Il a en outre affirmé que le mouvement est « constant dans sa lutte contre la corruption du pouvoir ».
Dans le même sens, le collectif « Nous demandons des comptes » a assuré que « le mouvement se poursuivra avec plus d'ampleur tant que les motifs de protestation contre le vol et la corruption existent encore », faisant état d'événements à venir, en collaboration avec les universités, « la jeunesse étant une force fondamentale de changement ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Tractations gouvernementales : retour à la case départ

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants