Dernières Infos

L'Onu pressée de publier un rapport préconisant la dépénalisation des drogues

AFP
21/10/2015

Les participants à une conférence internationale de lutte contre les drogues en Malaisie ont exhorté mercredi l'Onu à publier officiellement un document de travail ayant fuité et préconisant la dépénalisation des drogues.

Le milliardaire britannique Richard Branson, partisan de la dépénalisation et membre d'une Commission mondiale sur la politique des drogues, a déclenché une polémique en publiant ce document qui propose de décriminaliser l'usage et la possession de drogue "pour une consommation personnelle".

L'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) entendait présenter initialement ce document lors de cette conférence à Kuala Lumpur avant de revenir sur ce projet et d'indiquer après la fuite qu'il ne s'agissait "pas du document final". Mais plus de 500 délégués du monde entier - professionnels de santé, chercheurs, militants - ont demandé que les recommandations de ce document soient adoptées.

"Le large soutien de nos délégués aux recommandations de l'ONUDC en faveur d'une dépénalisation devrait les inciter à ouvrir la voix sur cette question et à publier le document dans sa forme actuelle", a dit Rick Lines, responsable de Harm Reduction International, l'ONG organisant la conférence et qui demande un changement de politique.

Le document de l'ONUDC avance que la dépénalisation de l'usage personnelle de drogues pourrait réduire de plusieurs millions le nombre de personnes incarcérées dans le monde, estimant que leurs droits sont fréquemment bafoués. Une dépénalisation pourrait renforcer la lutte contre le sida et d'autres maladies et réduire les tensions en prison, selon ce rapport.

En rendant public ce rapport sur son blog lundi, Branson a estimé qu'il s'agit "d'un tournant qui pourrait conduire à finalement mettre fin à la pénalisation inutile de millions de consommateurs de drogue dans le monde". "La guerre contre les drogues a déjà fait trop de dégâts sur trop de gens", a-t-il ajouté.
Branson est membre de la Commission mondiale sur la politique des drogues qui soutient la dépénalisation, estimant que la guerre contre les drogues a échoué car mal orientée. Mais l'ONUDC a indique qu'il y avait eu "une mauvaise compréhension malheureuse sur la nature et le but de ce document de travail".

"L'ONUDC dément avec vigueur avoir été l'objet de pressions pour retirer ce document", indique-il dans un communiqué, estimant qu'il "n'est pas possible de retirer un document qui n'est pas encore prêt".
L'Assemblée générale de l'Onu doit organiser en avril une conférence sur la lutte contre les drogues.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

L’arnaque

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants