Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Obama: Les forces afghanes "ne sont pas encore assez fortes"

Le président américain Barack Obama a estimé jeudi que les forces afghanes n'étaient "pas encore assez fortes" pour assurer la stabilité du pays, justifiant sa décision de maintenir plusieurs milliers de soldats américains sur place au-delà de 2016.

"Ce maintien modeste mais significatif de notre présence (...) peut faire une vraie différence", a fait valoir le président américain, en confirmant le maintien de quelque 9.800 soldats en Afghanistan "pour l'essentiel" de l'année 2016.

Au-delà de 2016, 5.500 soldats seront maintenus sur un petit nombre de bases parmi lesquelles Bagram (près de Kaboul), Jalalabad (est), et Kandahar (sud).
"Les force de sécurité afghanes ont continué à progresser" et elles ont pu, avec l'aide de la coalition internationale, repousser au "prix fort" les talibans de Kunduz, dans le nord du pays, mais elles "ne sont pas aussi fortes qu'elle devraient l'être", a déclaré M. Obama depuis la Maison Blanche.

Les forces afghanes développent des capacités en terme de renseignements, de logistique, d'aviation ou de commandement mais les talibans "ont avancé, notamment dans les zones rurales, et peuvent encore lancer des attaques meurtrières dans des villes comme Kaboul", a-t-il noté.
"Je ne laisserai pas l'Afghanistan être utilisé comme un repaire pour terroristes dans le but d'attaquer encore notre pays", a-t-il martelé.

En mars, M. Obama avait déjà a annoncé un ralentissement du rythme de retrait des soldats américains.
La vaste intervention militaire déclenchée après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis s'est officiellement achevée fin 2014. Les quelque 10.000 soldats américains toujours présents en Afghanistan se concentrent aujourd'hui sur des opérations d'anti-terrorisme et l'entraînement des forces de sécurité afghanes.

Plus de 2.300 soldats américains ont perdu la vie en Afghanistan, plus de 22.000 ont été blessés et la facture avoisine les 1.000 milliards de dollars.


Le président américain Barack Obama a estimé jeudi que les forces afghanes n'étaient "pas encore assez fortes" pour assurer la stabilité du pays, justifiant sa décision de maintenir plusieurs milliers de soldats américains sur place au-delà de 2016."Ce maintien modeste mais significatif de notre présence (...) peut faire une vraie différence", a fait valoir le président américain, en...