Rechercher
Rechercher

Économie - Compétitivité

Corruption et instabilité plombent le classement du Liban

L'instabilité gouvernementale, l'infrastructure obsolète et la corruption sont encore une fois les raisons principales du mauvais classement du Liban dans le rapport sur la compétitivité globale du Forum économique mondial. Le Liban occupe en effet cette année la 101e place sur 140 pays du Global Competitiveness Index (GCI) sur l'exercice 2015-2016, avec une note de 3,8 sur 7. Un score toutefois en très légère hausse par rapport au précédent classement (3,7 sur 7).
Le GCI est un indice qui sert à mesurer les fondations microéconomiques et macroéconomiques de la compétitivité des États à travers 12 indicateurs regroupés en 3 sous-indices, qui englobent successivement toutes les strates de l'activité économique d'un territoire donné.
Le Basic Requirement Sub-Index rassemble ainsi les données relatives aux performances des « institutions », des « infrastructures », de « l'environnement macroéconomique » ainsi que de la « santé et de l'enseignement primaire ». Le Efficiency Enhancer Sub-Index s'organise autour des piliers « enseignement supérieur et formation », « efficacité du marché des produits », « efficacité du marché du travail », « développement des marchés financiers », « maturité technologique » et « taille du marché ». Le Innovation and Sophistication Factors Sub-Index, qui se centre surtout sur les économies tournées vers l'innovation, comprend le pilier du « développement des entreprises » et celui des « innovations ».
Le Liban a ainsi obtenu le score de 3,7 sur 7 pour le Basic Requirement Sub-Index, montrant une fois de plus que le pays du Cèdre a échoué à enregistrer des avancées dans cette catégorie (3,5 dans le rapport 2014-2015). Le Liban a été ainsi classé 127e sur 140 pays en termes de confiance dans les politiciens, et 139e dans le gaspillage au niveau des dépenses gouvernementales. Le pays du Cèdre a obtenu le score de 4 sur 7 pour le Efficiency Enhancer Sub-Index, et celui de 3,6 sur 7 au niveau du Innovation and Sophistication Factors sub-Index.


L'instabilité gouvernementale, l'infrastructure obsolète et la corruption sont encore une fois les raisons principales du mauvais classement du Liban dans le rapport sur la compétitivité globale du Forum économique mondial. Le Liban occupe en effet cette année la 101e place sur 140 pays du Global Competitiveness Index (GCI) sur l'exercice 2015-2016, avec une note de 3,8 sur 7. Un score...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut