Rechercher
Rechercher

Liban

Le soutien du narcotrafiquant Nouh Zeaïter aux soldats du Hezbollah dans le Qalamoun

Nouh Zeaïter écoutant attentivement, une M16 entre les bras, les explications des combattants du Hezbollah au Qalamoun.

Des photos montrant Nouh Zeaïter, un trafiquant de drogue et repris de justice faisant l'objet de plusieurs mandats d'arrêt, en visite aux combattants du Hezbollah dans le Qalamoun syrien ont largement circulé hier sur les réseaux sociaux. Cette figure emblématique de la Békaa, qui avait auparavant mis à la disposition du Hezbollah tous ses champs cultivés de haschisch pour en faire des zones d'entraînement pour les jeunes recrues, a pris des clichés en compagnie des combattants avec leurs armes, et avait lui-même une M16 entre les bras. Le bureau médiatique du Hezbollah s'est empressé de publier un démenti dans lequel il remet en question la crédibilité des photos où on pouvait reconnaître cependant le symbole du parti sur le col des uniformes de la milice ou sur la poitrine de ses combattants.
En réaction au communiqué publié par le Hezbollah, le fameux narcotrafiquant a diffusé hier en soirée une série de photos le montrant en compagnie de cadres militaires et combattants du Hezbollah, notamment avec le responsable du secteur de Baalbeck, Hussein Nasrallah.
« Tout le monde visite régulièrement les combattants positionnés sur la frontière libano-syrienne et publie leurs photos sans que le Hezbollah ne réagisse. Pour quelles raisons veut-il démentir ma présence dans cette région ? » s'est-il demandé. « Ma famille et moi sommes prêts à nous sacrifier pour le compte de la Résistance et du sayyed de la Résistance (en allusion au secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah). Nous sommes plus honorables que tous les autres et je refuse que l'on me traite de trafiquant de drogue ! » a-t-il conclu.


Des photos montrant Nouh Zeaïter, un trafiquant de drogue et repris de justice faisant l'objet de plusieurs mandats d'arrêt, en visite aux combattants du Hezbollah dans le Qalamoun syrien ont largement circulé hier sur les réseaux sociaux. Cette figure emblématique de la Békaa, qui avait auparavant mis à la disposition du Hezbollah tous ses champs cultivés de haschisch pour en faire des...

commentaires (3)

A chaque casserole Per(s)cée et rouillée car non étamée, son couvercle.... en t(au)ôle ondulée traficotée !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

11 h 54, le 15 septembre 2015

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • A chaque casserole Per(s)cée et rouillée car non étamée, son couvercle.... en t(au)ôle ondulée traficotée !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    11 h 54, le 15 septembre 2015

  • IL REND LE SALUT AUX PRODROMES...

    LA LIBRE EXPRESSION DEFIE LA CENSURE

    10 h 30, le 15 septembre 2015

  • mais c'est tous une bande de traficants. l'affaire du captagon n'est que la partie immergee de l'iceberg.

    George Khoury

    08 h 31, le 15 septembre 2015

Retour en haut