X

Campus

Specque : le prix de la meilleure délégation pour le Liban !

Cinq étudiantes en droit de l'USJ et de la filière francophone de droit de l'UL ont pris part, avec le soutien de l'AUF, à la simulation du Parlement européen (Specque) qui s'est déroulée du 2 au 9 août à Lille (France).

OLJ
11/09/2015

La XVIIIe édition de la Specque a vu la délégation libanaise - unique équipe en provenance d'un pays non européen (autre que le Canada) - remporter les prix de la meilleure délégation et de la meilleure motion d'ordre.
Pia Élian, Patricia Monayer, Mariella Youssef (toutes trois de l'USJ) ainsi que Marwa Farhat et Nicole Chaaya (de l'UL) s'accordent à dire que leur participation à la plus grande simulation du Parlement européen a, d'un côté, constitué une expérience édifiante pour chacune d'entre elles, et de l'autre, leur a permis de bien représenter le pays du Cèdre. « Malgré toutes les difficultés que connaît le Liban actuellement, nous avons cherché à donner une très belle image de notre pays », confie Mariella Youssef. Les étudiantes libanaises ont même distribué aux jeunes eurodéputés un bracelet « Live Love Lebanon », et cela « comme un symbole d'espoir » pour leur pays.
Pia Élian (chef de délégation) est avocate stagiaire. C'est elle qui s'est occupée de former la délégation libanaise. Elle raconte s'être basée sur deux critères pour sélectionner les autres participantes : « L'intérêt en matière politique et la notion d'engagement ». « C'est la première fois que je participe à la Specque », poursuit-elle en rappelant que c'est la cinquième participation du Liban. Puis, évoquant l'intérêt de participer à un tel événement pour les étudiants libanais, elle souligne : « L'Europe est un modèle, un formidable champ d'entente et de coopération. »

Élaboration de projets de loi
Environ 200 étudiants, âgés de 18 à 35 ans, de différents pays et de divers horizons (droit, sciences politiques, médecine...), ont pris part à la Specque. Les participants se sont mis dans le rôle des eurodéputés et ont représenté les partis politiques de l'Union européenne. Ils se sont répartis en quatre commissions : emploi et affaires sociales ; libertés civiles, justice et affaires intérieures ; marché intérieur et protection des consommateurs ; affaires étrangères.
Les commissions, composées chacune d'un président, d'un assistant juridique, d'un rapporteur et d'un commissaire, ont présenté des projets de loi relatifs à des secteurs déterminés qui touchent l'ensemble des pays de l'UE. Les commissaires et les rapporteurs, chargés d'écrire chacun un projet de loi, ont travaillé, bien avant le début de la simulation, à l'élaboration des projets qui ont été examinés au cours de la Specque par les jeunes eurodéputés, chacun selon le parti politique auquel il « appartient ».
Le dernier jour, les eurodéputés se sont réunis en Assemblée plénière, pour d'abord se prononcer sur les quatre projets de loi, puis élire un conseil exécutif qui aura la responsabilité de choisir le nouveau président de la prochaine édition de la Specque prévue en août 2016.
Notons que ce n'est pas la première fois que le Liban se distingue à la Specque. En 2012 et en 2013, le prix de la meilleure délégation lui était revenu.

À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Pays : Liban ; capitale : Téhéran

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué