Diaspora

Un voyage au Liban, un retour aux sources...

Naji FARAH | OLJ
06/07/2015

Ils arrivent cette semaine : plus de 80 descendants de Libanais et amis du Liban vont participer au voyage organisé par l'association RJLiban à l'occasion de son trentième anniversaire. Fondée à Paris lors de la guerre libanaise pour promouvoir la culture et une nouvelle image de ce pays, la priorité de l'association est à présent d'assurer le retour au pays de descendants d'immigrés.
Les efforts de l'ONG se sont ainsi concentrés depuis six ans, avec l'aide de plusieurs autres organismes actifs sur le terrain, sur l'Amérique latine qui constitue un terrain unique en son genre pour les chercheurs intéressés par l'émigration libanaise. Du Mexique à la Norvège en passant par le Venezuela, la Bolivie, l'Uruguay, le Brésil, l'Argentine, le Canada, la France et l'Irlande, les jeunes et les moins jeunes d'ascendance libanaise, de la deuxième à la quatrième génération, vont participer à un programme chargé alliant visites touristiques, rencontres sociales et cours de langue.

Identité et histoire libanaises
Ils ont entre 14 et 69 ans, avec une moyenne d'âge de 30 ans. Plus de la moitié ont moins de 25 ans, et ils vont franchir, la plupart pour la première fois, le mur de l'émigration les séparant du pays de leurs grands-parents. Pour certains, ils seront les premiers à retourner au pays après le départ de leurs arrière-grands-parents il y a 100 ans, au plus fort de la Première Guerre mondiale, ou même avant.
Les moments-clés seront l'exposition du sculpteur libano-mexicain Mario Athié qui présentera ses œuvres au public libanais, et le mariage de deux jeunes Libano-Argentins, Fédérico Montes Chantiri et Paula Gattas, qui ont décidé de s'unir pour la vie au Liban.
Cinq autres grands groupes de fils d'émigrés sont attendus cet été au Liban. À travers leur expérience libanaise, ils donneront un nouveau souffle au pays et décideront de la suite à donner à ces actions, dans leurs lointains pays, afin de perpétuer le message millénaire du Liban.

À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Au-delà du ton violent, Nasrallah et Hariri maintiennent entrouverte la porte des négociations...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué