Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Une milice yazidie a tué 21 personnes en Irak pour se venger de l’EI

Des membres de la minorité des yazidis en Irak, l'une de celles qui ont le plus souffert des exactions du groupe jihadiste État islamique (EI), ont tué en janvier 21 villageois arabes sunnites pour se venger d'une attaque, rapportait hier Amnesty International. L'ONG basée à Londres a mené une enquête sur des attaques menées le 25 janvier par une milice yazidie à Jiri et Sibaya, deux villages arabes sunnites dans la région de Sinjar, dans le nord-ouest du pays. « Pas une seule maison n'a été épargnée. La moitié des gens tués étaient des hommes âgés ou handicapés, ainsi que des femmes et des enfants », indique Amnesty dans son rapport. Selon l'ONG, 40 autres personnes ont été enlevées, dont 17 sont toujours portées disparues.
Les yazidis, une minorité religieuse qui vit principalement dans la région de Sinjar, ne sont ni arabes ni musulmans et sont haïs par l'EI. Durant l'été 2014, les jihadistes ont massacré de nombreux yazidis, forçant des dizaines de milliers d'entre eux à fuir, et ont fait prisonnières des milliers de filles et femmes, réduites à l'état d'esclaves sexuelles. Par la suite, des membres de la communauté arabe sunnite ont été accusés de collaborer avec l'EI.


Des membres de la minorité des yazidis en Irak, l'une de celles qui ont le plus souffert des exactions du groupe jihadiste État islamique (EI), ont tué en janvier 21 villageois arabes sunnites pour se venger d'une attaque, rapportait hier Amnesty International. L'ONG basée à Londres a mené une enquête sur des attaques menées le 25 janvier par une milice yazidie à Jiri et Sibaya, deux...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut