X

Liban

Sclérose en plaques : accord de coopération entre la Fondation al-Walid ben Talal et l’Alisep

Sensibilisation
05/06/2015

L'Association libanaise contre la sclérose en plaques (Alisep) a organisé à la faculté de médecine de l'USJ une journée de sensibilisation à cette maladie qui touche plus de 2,5 millions de personnes dans le monde. Placée sous le parrainage de Leila Solh-Hamadé, vice-présidente de la Fondation al-Walid ben Talal, la journée a réuni un parterre de spécialistes, dont un grand nombre de neurologues français et arabes. Elle a été marquée par l'annonce d'un « accord de coopération » entre l'Alisep et la fondation.
Dans le cadre des interventions, les Drs Ayman Tourba (neurologue et responsable de l'unité de sclérose en plaques au Centre hospitalier universitaire à Reims en France) et Salam Koussa (chef de service de neurologie à l'Hôtel-Dieu) ont parlé des avancées dans la prise en charge des patients, avec la promesse d'un nouveau traitement qui offre plus de chances de recul des handicaps.
Sensible à cette maladie et à ses ravages, la vice-présidente de la Fondation al-Walid ben Talal a mis l'accent dans son allocution sur l'importance de cette journée de sensibilisation, marquée par un renouveau de l'intérêt accordé par l'État à la recherche médicale.
« J'ai vu naître l'Alisep, a-t-elle affirmé (...) Aujourd'hui, elle n'a plus besoin de faire ses preuves. La Fondation al-Walid ben Talal n'épargnera aucun effort pour soutenir l'association. La collaboration se poursuivra dans une relation continue de solidarité et de partage, à travers un accord de coopération et d'assistance médicale en faveur des patients de l'Alisep (IRM, physiothérapie, analyses sanguines). »

Dîner de gala
Par ailleurs, c'est dans une ambiance chaleureuse et festive que l'Alisep a organisé son dîner de gala annuel dans les jardins du palais Sursock. Quelque 500 personnes ont pris part à cette soirée placée sous l'égide de Mme Solh-Hamadé. Parmi les convives, le ministre Sejaan Azzi, les anciens ministres Marwan Charbel et Ziyad Baroud, les députés Atef Majdalani et Walid Khoury, le président de l'ordre des médecins, Antoine Boustany, ainsi que les professeurs Thibaut Moreau, Olivier Gout et Ayman Tourba.
« L'Alisep joue un rôle indéniable dans l'amélioration de la qualité de vie des malades atteints par cette maladie handicapante, qui demeure pour certains encore une source de honte, un tabou. Elle œuvre à aider les malades à briser le silence, à leur apporter un appui moral et financier, à les sensibiliser à leurs droits et à coordonner avec les instances concernées pour qu'ils reçoivent la prise en charge adéquate », a signalé dans son mot d'accueil Jinane Khairallah Koussa, présidente de l'association.
Cette dernière a également rendu hommage à Leila Solh-Hamadé et lui a remis le trophée de l'Alisep, gage de respect, d'estime et de profonde gratitude. Elle a salué l'engagement de la Fondation al-Walid ben Talal à soutenir l'Alisep et sa cause, et l'a remerciée pour sa disposition à épauler les malades et à collaborer avec l'association.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

25 mai 2000-25 mai 2019 : ce qui reste de la fête de la Libération

Un peu plus de Médéa AZOURI

Et si on faisait tous la grève ?

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants