Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Hezbollah : Nasrallah envisage une mobilisation générale

Le secrétaire général du Hezbollah libanais a envisagé une mobilisation générale des combattants du parti face à la menace des jihadistes sunnites syriens, rapporte le quotidien al-Akhbar (proche du Hezbollah) dans son édition de samedi.

"Le danger qui nous guette est existentiel et ressemble à celui de 1982", a affirmé le chef du parti chiite lors d'une rencontre avec des blessés du Hezbollah, en référence à l'invasion israélienne du Liban cette année-là.

Le Hezbollah affronte depuis 2012 les jihadistes sunnites qui combattent le régime syrien de Bachar el-Assad en Syrie. Depuis le début du mois de mai, il combat ces jihadistes dans la région frontalière du Qalamoun. 

"Il s'agit d'une nouvelle phase, au cours de laquelle nous aurons recours à toutes nos forces afin de faire face aux +takfiristes+(jihadistes sunnites), a ajouté Hassan Nasrallah. Nous allons combattre partout, sans avoir honte de quiconque, et ceux qui s'y opposent n'ont qu'à faire ce qu'ils croient être convenable". 

"Le temps de la mobilisation est arrivé, a estimé Hassan Nasrallah, et tout le monde peut y contribuer, même en paroles. (...) A l'avenir, nous pourrions décréter la mobilisation générale, et nous pourrions combattre partout. Nous ne nous tairons plus, et nous fixerons dans les yeux tous ceux (qui nous critiquent), et leur dirons +vous êtes des traîtres+".

Le leader chiite a assuré par ailleurs que "toutes les villes peuvent tomber, mais cela n'affectera pas notre détermination, nous devons garder notre moral haut". L'armée du régime syrien, soutenue par le Hezbollah, a récemment essuyé plusieurs revers en Syrie notamment avec la pertes de grandes villes telles que Jisr el-Choughour, Idleb et dernièrement Palmyre.

"Si nous n'avions pas combattu à Alep, Homs et Damas, nous aurions dû combattre à Baableck, au Hermel, à Ghazieh, et dans d'autres villes (libanaises)", a estimé Hassan Nasrallah. L'engagement militaire du parti chiite en Syrie a suscité les critiques de ses détracteurs libanais, ceux-ci estimant qu'il est la cause des affrontements sur le territoire libanais avec les jihadistes venus de Syrie.

 


Le secrétaire général du Hezbollah libanais a envisagé une mobilisation générale des combattants du parti face à la menace des jihadistes sunnites syriens, rapporte le quotidien al-Akhbar (proche du Hezbollah) dans son édition de samedi.
"Le danger qui nous guette est existentiel et ressemble à celui de 1982", a affirmé le chef du parti chiite lors d'une rencontre avec des blessés du...