Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Syrie: la Coalition de l'opposition va rencontrer l'Onu à Genève

La Coalition de l'opposition syrienne rencontrera début mai le médiateur de l'Onu Staffan de Mistura, qui doit mener des consultations séparées avec les protagonistes du conflit syrien, a affirmé mardi son président.

Dans un communiqué, Khaled Khoja a indiqué avoir été informé par M. de Mistura que la délégation de l'opposition en exil était invitée à des discussions bilatérales à Genève en mai.

"La coalition a réaffirmé son attachement à une solution politique et à la reprise des négociations où elles s'étaient arrêtées", indique le texte. Toutes discussions doit se baser "sur la formation d'un gouvernement transitoire doté des pleins pouvoirs", ajoute-t-il.

M. de Mistura doit entamer le 4 mai à Genève des "consultations séparées" avec les différentes parties prenantes au conflit syrien, dans une tentative de relancer les négociations dans l'impasse.

Ces consultations auxquelles participeront les représentants ou ambassadeurs des parties invitées ainsi que des experts, dureront de quatre à six semaines, selon un porte-parole de l'Onu.

Les discussions ne seront pas menées entre les différents acteurs mais entre M. de Mistura et chaque délégation pour voir si les protagonistes "sont prêts à passer (du stade) des consultations à des négociations" basées sur le communiqué de Genève du 30 juin 2012.

Le gouvernement syrien n'a pas confirmé officiellement sa participation. Mais un haut responsable, qui a tenu à garder l'anonymat, a indiqué qu'il sera représenté par l'ambassadeur de Syrie auprès de l'ONU à Genève, Hussam Eddin Ala.

L'opposition de l'intérieur n'a pas non plus annoncé sa participation mais un autre groupe d'opposants connu sous le nom de la "déclaration du Caire" a assuré qu'il y serait.

Toutes les tentatives jusqu'à présent pour résoudre ce conflit qui a fait au moins 220.000 morts en plus de quatre ans ont échoué. Le principal point de litige demeure le sort du président Bachar el-Assad.

M. de Mistura, qui est le troisième émissaire de l'Onu, avait auparavant tenté en vain une autre approche qui consistait à négocier des trêves locales sur le terrain, en commençant par Alep (nord) afin de faciliter des discussions politiques ultérieures.


La Coalition de l'opposition syrienne rencontrera début mai le médiateur de l'Onu Staffan de Mistura, qui doit mener des consultations séparées avec les protagonistes du conflit syrien, a affirmé mardi son président.

Dans un communiqué, Khaled Khoja a indiqué avoir été informé par M. de Mistura que la délégation de l'opposition en exil était invitée à des...