Dernières Infos

L'EI maître de 90% du camp de réfugiés de Yarmouk

Reuters
04/04/2015

Les combattants du groupe Etat islamique (EI) ont pris le contrôle de 90% du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, situé dans la banlieue de Damas, annonce samedi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Avec cette offensive, les jhadistes ne sont plus qu'à une poignée de kilomètres de la capitale syrienne. Les Nations unies se disent extrêmement préoccupées pour la sécurité et la protection des quelque 18.000 civils, syriens et palestiniens, qui y vivent encore. "La situation à Yarmouk est un affront à notre humanité à tous, une source de honte universelle", a déclaré Chris Gunness, porte-parole de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA). "Yarmouk est un test, un défi pour la communauté internationale. Nous ne devons pas échouer. La crédibilité du système international lui-même est en jeu", a-t-il dit.

L'EI a attaqué mercredi le camp de réfugiés, affrontant des milices, dont celle d'Aknaf Baït al-Makdis, un groupe de combattants anti-Assad, et des Palestiniens. Des partisans de l'EI ont diffusé sur les réseaux sociaux des photos de deux hommes décapités après les combats.

L'OSDH, une organisation proche de l'opposition syrienne, indique que l'EI et le Front al-Nosra, émanation d'el-Qaëda, ont avancé au cours de la nuit, se rendant maître de 90% du camp. Yarmouk abritait avant le conflit syrien un demi-million de Palestiniens.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants