X

À La Une

Violente offensive de l'EI pour prendre la localité de Tall Tamer, à Hassaké

syrie

Vingt six jihadistes, dont deux commandants, tués à Hama.

OLJ/AFP
08/03/2015

Le groupe État islamique (EI) a lancé samedi une violente offensive pour prendre le contrôle d'une localité stratégique de la province syrienne de Hassaké (nord-est), tenue par les combattants kurdes, selon une ONG.

"L'EI a avancé dans certains secteurs périphériques de Tall Tamer", à environ 40 km au sud de la frontière turque, a affirmé à l'AFP le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.
Mais "les combattants kurdes épaulés par la milice chrétienne assyrienne les ont repoussés à Tall Nasri", au sud de Tall Tamer, tuant huit jihadistes, selon M. Rahmane. Deux civils ont été tués à Tall Tamer par des bombardements de l'EI, a-t-il ajouté.

S'ils prennent Tall Tamer, les jihadistes s'ouvrent un corridor pour rejoindre la frontière irakienne à partir de la province d'Alep (nord), puis Mossoul, deuxième ville d'Irak qu'ils contrôlent depuis juin. Depuis le début de l'offensive jihadiste contre la province de Hassaké, le 23 février, l'EI a pris le contrôle d'au moins 10 villages autour de Tall Tamer.

"Des combattants chrétiens assyriens se sont retirés de certains secteurs pour rejoindre Tall Tamer et combattre avec les Kurdes qui défendent la ville", a assuré pour sa part Oussama Edward, directeur du Réseau assyrien des droits de l'homme, basé en Suède. "C'est la plus violente offensive contre cette ville depuis longtemps", a-t-il dit.

Les jihadistes ont enlevé en février 220 Assyriens dans cette province à majorité kurde, poussant à la fuite des milliers d'autres. Jusqu'à présent, 23 personnes ont été libérées contre rançon.
Quelque 30 000 Assyriens, une communauté parmi les plus anciennes converties au christianisme, vivaient en Syrie avant le début du conflit le 15 mars 2011, la majorité à Hassaké.

Par ailleurs, 26 jihadistes de l'EI, dont deux commandants, ont été tués dans plusieurs raids de l'aviation du régime dans la province de Hama, au centre du pays, selon l'OSDH. L'agence officielle Sana a rapporté qu'une opération précise de l'armée de l'air avait détruit un convoi de dizaines de véhicules militaires dans la région de Hamadi Omar.

 

Lire aussi
Le calvaire des exilés chrétiens du Khabour au Liban

Rémy et Novart, assyriens des villages de Hassaké, racontent l'enfer

Les enjeux de la bataille pour le Sud syrien

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué