Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - France-Syrie

Quand un des députés français ayant effectué un voyage en Syrie se trompe de patriarche...

Le député UMP Jacques Myard, l'un des quatre parlementaires français qui ont effectué un voyage controversé en Syrie, a reconnu mardi s'être trompé sur l'identité d'un des dignitaires religieux qu'il avait rencontrés, en donnant dans un communiqué le nom de son prédécesseur décédé.
M. Myard avait affirmé dans un communiqué publié le 27 février, à son retour de Damas, avoir rencontré "le patriarche Grec Orthodoxe, Ignace IV Hazim". Or celui-ci est mort en 2012, comme cela avait été relevé par des internautes, et, mardi matin, sur France Inter, par Nicolas Hénin, ex-otage en Syrie et auteur d'un livre à paraitre sur l'organisation Etat islamique, "Jihad Academy".


Le député UMP des Yvelines a précisé mardi, dans un correctif à son communiqué, avoir en fait "rencontré, chez le grand mufti, Jean X d'Antioche, patriarche grec orthodoxe dont je n'avais pas saisi le nom". "Il ne m'avait pas donné de carte de visite!" a-t-il ajouté. "A la suite d'une recherche rapide sur internet que je n'ai pas personnellement vérifiée -et c'est de ma faute- j'ai indiqué à tort que j'avais rencontré un patriarche orthodoxe qui était en réalité DCD (sic). Excusez du peu!", a reconnu M. Myard.
"Cela ne change en rien la nature de nos échanges ni surtout le jugement des chrétiens sur la situation! En conséquence, les gorges chaudes de certains ne sont que pure polémique", a estimé ce membre de la commission des Affaires étrangères, qui est aussi l'un des vice-présidents du groupe d'amitié France-Syrie.
Le parlementaire a également rectifié dans son communiqué l'orthographe du nom du secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, écrit Benkimoun dans la version initiale de son communiqué.


Le député UMP Jacques Myard, l'un des quatre parlementaires français qui ont effectué un voyage controversé en Syrie, a reconnu mardi s'être trompé sur l'identité d'un des dignitaires religieux qu'il avait rencontrés, en donnant dans un communiqué le nom de son prédécesseur décédé.M. Myard avait affirmé dans un communiqué publié le 27 février, à son retour de Damas, avoir...