X

Liban

Pourquoi les Libanais devraient se tenir aux côtés de Saly Greige...

Polémique

Miss Israël, Doron Matalon, semble avoir réussi son coup. Partout dans le monde, elle est érigée en « défenseuse de la paix », après son selfie avec Miss Liban.

20/01/2015

Il n'est pas sûr que la chaîne télévisée al-Jadeed voulait bien faire en s'acharnant sur Saly Greige à travers un « reportage » appelant à punir la belle reine de beauté pour avoir paru sur un selfie avec Miss Israël lors du concours Miss Univers. De nombreux médias (dont L'Orient-Le Jour) avaient en effet remarqué la fatale photo bien avant al-Jadeed, mais avaient refusé d'en faire un tapage, sachant que le sujet n'attirerait que des problèmes pour Miss Liban, bien sûr, mais aussi pour la réputation du pays à l'échelle internationale. Car si l'intention d'al-Jadeed était uniquement de sauver « l'honneur de la patrie », qui se résume inopportunément de nos jours à un malheureux selfie qui aurait dû passer inaperçu, c'est quasiment raté. En poussant Saly Greige à se justifier et à affirmer que Miss Israël s'était invitée sur la photo et qu'elle avait tenté dès le premier jour du concours Miss Univers d'éviter tout contact avec elle, c'est toute la réputation du Liban qui en a souffert : depuis deux jours, les médias internationaux ne parlent que du selfie de Miss Israël et des propos de Saly Greige, jugés « haineux ». Sur sa page Facebook, la belle blonde subit une campagne systématique de destruction de la part d'une horde d'Israéliens et d'Américains qui l'accusent de « promouvoir les valeurs de la discorde et de tenir un discours haineux ».


De son côté, Miss Israël, Doron Matalon, semble avoir réussi son coup. Partout dans le monde, elle est érigée en « défenseuse de la paix », après avoir assuré sur son compte Facebook qu'elle aurait aimé que « Saly Greige ait pu transcender les divisions le temps d'un concours de beauté de trois semaines ». Comme il est facile à cette jeune femme de jouer aujourd'hui le jeu et de se présenter en figure angélique venue refuser la guerre, et de se moquer des Libanais en martelant qu'« il s'agit d'une simple photo », que « les Libanais ne peuvent supporter un simple selfie », et qu'« en Israël nous cherchons la paix alors que les Libanais refusent même de prendre une photo avec nous ». Comme il est facile au monde de croire toutes ces inepties et d'oublier que le Liban, comme tout pays arabe, avait posé ses conditions pour aboutir à une telle paix, et qu'il souffre jusqu'à ce jour du terrorisme exercé par l'État hébreu. Et comme il est facile pour les Israéliens de ne pas cerner l'essence du problème et d'accuser Saly d'antisémitisme, sans comprendre que les lois libanaises empêchent en principe tout contact avec un Israélien selon la loi du boycottage d'Israël datée du 23/6/1955 et du code pénal, les deux pays étant en guerre.

 

« Le Liban comme seul souci »
Si Saly Greige n'a pas tardé à se défendre sur sa page Facebook, quitte à perdre tout soutien international et toute chance de remporter le concours, mais avec l'unique souci, comme elle le répète, de rester intègre auprès du peuple libanais, cela n'a toutefois pas empêché quelques voix haineuses au pays du Cèdre de continuer à critiquer leur miss, à défaut de se ranger à ses côtés pour contrer la campagne israélienne dont elle fait l'objet. Sur les réseaux sociaux, quelques voix dissidentes continuent de critiquer son selfie avec Doron Matalon alors que la chaîne al-Jadeed affirme avoir demandé au ministre du Tourisme Michel Pharaon de détrôner la reine, comme si la normalisation des rapports avec Israël étaient tributaires d'une simple photo. En parallèle, de nombreux internautes ont affiché leur soutien à la reine de beauté à travers le hashtag #SupportSalyGreige.
« Nous avons ouvert une enquête à ce sujet, a confié pour sa part M. Pharaon à L'Orient-Le Jour. Je ne doute pas un instant des bonnes intentions de Saly et nous connaissons les méthodes israéliennes à chaque événement officiel. » Affirmant que la vidéo rendue publique hier et montrant Miss Égypte qui assure que Miss Liban a toujours tenté d'esquiver Miss Israël lors de la précédente compétition Miss Monde a facilité l'enquête et va jouer positivement en faveur de Saly Greige, le ministre du Tourisme a dénoncé les propos stigmatisant la politique du Liban et traitant les Libanais de peuple haineux. « Nous sommes un pays où coexistent de nombreuses communautés et religions », a-t-il rappelé, affirmant que l'enquête se poursuivra quand Saly Greige sera de retour de Miami où se déroule la compétition.


En attendant, les Libanais devraient se tenir aux côtés de la fille du pays et croire en sa version des faits, quitte à ne pas jouer le vil jeu d'Israël et de Doron Matalon qui, pour rappel, a servi au sein de l'armée israélienne pendant plus de deux ans. Ce n'est pas la première fois que les candidates israéliennes reçoivent les instructions de se rapprocher des reines de beauté arabes et Saly Greige fait tout pour porter haut les couleurs de son pays. Comme elle l'affirme dans une entrevue qu'elle a accordée à L'Orient-Le Jour depuis Miami et qui sera publiée jeudi, la jeune ingénieure originaire du village de Darchmezzine, n'a d'autre souci que de rendre son pays fier. « Il est vrai que je passe à Miami un moment inoubliable, mais je n'oublie jamais que je porte haut le nom de mon pays ici, a-t-elle dit avec le sourire. Je porte la banderole Lebanon à longueur de journée, et je ne m'en sépare que pour dormir ! »

 

Lire aussi
Le selfie de Saly Greige donne une tournure diplomatique à la compétition pour Miss Univers

Saly Greige, une beauté venant d'un tout petit village

 

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ELLE S'EST PHOTOGRAPHIÉE AVEC LA MISS ISRAËL DORON BALA BANTALON... LIBERTÉ D'EXPRESSION... Où SONT TOUS CEUX QUI ONT DONNÉ RAISON ET QUI ONT CRIÉ "JE SUIS CHARLIE" ?

Jean Ajaltouni

Des faits travestis par des gueux pour exciter des sots.
Langues de viperes trouvez-vs d'autres chats a fouetter.

IMB a SPO

Pauvre Liban! Y a pas de problemes plus important que ce malheureux selfie? Quitte a donner au Liban un visage tellement cretin......

Honneur et Patrie

Qu'elle ait tort ou raison, ma compatriote a toujours raison, envers et contre tous.

Olivier Georges

"Nous avons ouvert une enquête à ce sujet", heureusement que le ridicule ne tue pas...

HADDAD Fouad

"JE SUIS SALY"...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

L'ABRUTISSEMENT COMME TOUJOURS NOUVEAU OU NON !

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants