Dernières Infos

Rod Taylor, vedette des "Oiseaux" d'Hitchcok, meurt à 84 ans

AFP
09/01/2015

L'acteur australien Rod Taylor, partenaire de Tippi Hedren dans le mythique "Les oiseaux" d'Alfred Hitchcock (1963), est décédé jeudi à Los Angeles à l'âge de 84 ans, selon les médias américains.

Ce brun élégant, incarnation du héros viril de l'âge d'or hollywoodien, avait également joué dans "Géant", donnant la réplique à Elisabeth Taylor et à James Dean, ainsi qu'à Jane Fonda dans "Un dimanche à New York".
Au cours de sa carrière s'écoulant sur près de 60 ans, il avait aussi tenu la vedette dans le film culte sur la contre-culture américaine "Zabriskie Point" (1970) de Michelangelo Antonioni, et avait prêté sa voix à l'un des plus célèbres dessins animés de Disney, "Les 101 Dalmatiens" (1961), avec également plusieurs passage sur le petit écran ("Falcon Crest", "Arabesque", etc.).
Pour sa dernière apparition au cinéma, il avait incarné Winston Churchill dans "Inglorious Basterds", de Quentin Tarantino.
Il a rendu son dernier souffle chez lui entouré de sa famille, écrit le magazine sur les célébrités People, citant Tippi Hedren, blonde hitcockienne ultime aujourd'hui âgée de 84 ans.
"Rod était un formidable camarade et une vraie force de la nature. Nous étions très, très bons amis", a-t-elle dit à People.
"C'était l'une des personnes les plus drôles que j'ai jamais rencontrées, réfléchi, avec tant de classe, tout était bon chez cet homme", a-t-elle ajouté dans cette déclaration.
Des porte-parole de l'acteur n'ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires de l'AFP.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

L’ennemi n° 1 (des Libanais)

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants