X

Diaspora

Un challenge pour 2015 : abattre le mur avec l’émigration libanaise

29/12/2014

Les données sont simples: le potentiel libanais est énorme aussi bien dans le pays que dans tous les continents. Alors que la communauté internationale est préoccupée par le problème des réfugiés, des milliers de descendants de Libanais souhaitent se rendre au Liban. Les Libanais sur place ont le pouvoir de les accueillir dans toutes les régions.
Pour cela, il ne manque plus que d'organiser l'initiative privée, de redonner confiance aux étudiants libanais pour contenir le mouvement d'émigration amplifié par le vent de violence qui souffle sur le Moyen-Orient, face auquel il ne faut pas céder. Il faudrait ouvrir grandes les portes aux fils d'émigrés avides de connaître le Liban et la culture de leurs ancêtres. Ceci pourrait rétablir un certain équilibre dans le pays, après le flux de réfugiés dont il a été le théâtre.
Diverses propositions ont été étudiées et convergent toutes vers un grand voyage de retour aux sources programmé en juillet 2015. Un mois au Liban durant lequel des dizaines, voire des centaines de jeunes venus de tous les horizons effectueront un véritable pèlerinage au pays du Cèdre. Les grands mouvements de jeunes d'origine libanaise au Brésil, en Argentine et au Mexique, en particulier, sont déjà sensibilisés à ce programme, le patriotisme en Amérique latine étant sans égal. Un groupe de jeunes et de professeurs au Liban est déjà constitué afin d'encadrer nos «paisanos», ou compatriotes, dans leur parcours à la recherche de leurs origines.
Il faut se rendre à l'évidence: les jeunes qui franchiront le mur dressé entre le Liban et les pays de l'émigration, bravant les méfaits de la désinformation, seront pour la plupart les premiers à retourner au pays après le départ de leurs ancêtres. Un mouvement de masse pourrait s'ensuivre, chacun d'eux représentant de nombreuses familles bien ancrées dans leurs contrées lointaines.
Un défi passionnant en perspective que municipalités, ministères, entreprises et universités sont invités à relever.

À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Beyrouth I : deux listes fortes et de nombreuses inconnues

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Le vote préférentiel... aux femmes

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!