Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Irak: Iraniens et Américains opèrent dans des zones différentes (Washington)

Les frappes aériennes iraniennes récentes en Irak ont visé des jihadistes de l'organisation Etat islamique (EI) dans une zone de l'Est où les avions américains n'opèrent pas, a indiqué le Pentagone mercredi.

Des responsables de la défense américaine ont expliqué que les raids des chasseurs iraniens F-4 Phantom ce week-end s'inscrivaient dans un schéma de deux zones d'intervention distinctes, créées en Irak par les conseillers militaires iraniens et américains.

"C'était dans la province orientale de Diyala", a dit un porte-parole du Pentagone, Steven Warren, en soulignant que c'était la première opération de combat des F-4 iraniens contre l'EI, à la connaissance de Washington. "Nous ne sommes pas actifs là-bas".
Un responsable américain a dit que Téhéran et Washington souhaitaient éviter toute confrontation ou tout accident qui risquerait de créer une crise internationale.

La coalition emmenée par les Etats-Unis est prête à tolérer la présence de conseillers militaires et d'avions iraniens dans les provinces de l'est et du sud de l'Irak, où vivent majoritairement des chiites.
"Il y a un accord tacite selon lequel nous n'allons pas agir dans le même espace. Et ils ne ciblent pas les forces américaines", a expliqué le responsable de la défense à l'AFP, sous couvert d'anonymat.

L'espoir de Washington est que les frappes iraniennes augmentent la pression sur les jihadistes de l'EI.
Les avions américains et alliés ont continué leurs raids ces trois derniers jours en Irak, avec 11 frappes depuis lundi dans le nord et l'ouest de l'Irak, dont quatre contre des combattants de l'EI près de Mossoul, a indiqué le commandement américain chargé de la région (Centcom).


Les frappes aériennes iraniennes récentes en Irak ont visé des jihadistes de l'organisation Etat islamique (EI) dans une zone de l'Est où les avions américains n'opèrent pas, a indiqué le Pentagone mercredi.Des responsables de la défense américaine ont expliqué que les raids des chasseurs iraniens F-4 Phantom ce week-end s'inscrivaient dans un schéma de deux zones d'intervention...