Dernières Infos

Syrie: l'EI décapite un ismaélien pour "apostasie"

AFP
25/11/2014

Le groupe extrémiste sunnite Etat islamique (EI) a annoncé mardi avoir décapité en Syrie un membre de la minorité ismaélienne, un courant de l'islam chiite, l'accusant d'"apostasie".

"Hier (lundi), la police islamique dans la province de Homs (centre) a appliqué la sentence pour apostasie contre un ismaélien", a annoncé le groupe ultra-radical dans un communiqué publié sur des forums jihadistes, précisant que l'exécution avait eu lieu "devant un groupe de musulmans".

L'EI a publié des photographies de l'exécution. L'une d'elles montre la victime, dont le nom n'a pas été diffusé, agenouillée tandis qu'un jihadiste brandit un sabre au-dessus de sa tête.

"C'est ce qui attend tous les apostats", proclame une pancarte manuscrite placée sur le corps de la victime, dans un autre cliché.

La communauté ismaélienne compte quelque 200.000 personnes en Syrie, la plupart vivant à Salamiyeh, une ville de la province de Hama (centre).

Aux yeux de l'EI, tous les non-sunnites sont des hérétiques qui doivent être punis de mort, en particulier les chiites et les alaouites - une branche du chiisme dont est issu le président syrien Bachar al-Assad.

L'EI considère également que les sunnites qui n'adhèrent pas à son interprétation extrême de l'islam sont des apostats.

L'EI a fait son apparition au printemps 2013 en Syrie, déchirée par une guerre civile depuis 2011.

Le groupe ultra-radical a depuis étendu son contrôle, notamment en lançant cet été une offensive en Irak voisin, qui lui a permis de s'emparer de vastes pans de territoires. Le groupe a proclamé fin juin un "califat" à cheval sur l'Irak et la Syrie.

Accusé par l'ONU de crimes contre l'humanité, l'EI sème la terreur dans les zones qu'il contrôle, se livrant à de nombreuses exactions: décapitations, crucifixions, esclavage, etc.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre les États-Unis et le Liban, des relations qui se compliquent

Commentaire de Anthony SAMRANI

MBS et le retour de flammes

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants