Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Les Arabes israéliens, une communauté qui dénonce sa marginalisation

Les violences ayant suivi la mort de Kheir Hamdane, abattu par des policiers dans le nord d'Israël, ont mis en lumière le malaise des Arabes israéliens, une importante minorité qui se dit victime de longue date de discrimination.
Israël compte 1 709 900 Arabes, musulmans et chrétiens, qui représentent 20,7 % de sa population, selon les statistiques officielles publiées en septembre. Descendants des 160 000 Palestiniens restés sur leurs terres après la création de l'État juif en 1948, les Arabes israéliens ont le droit de vote et douze d'entre eux siègent à la Knesset (Parlement) sur un total de 120 parlementaires. Aucun parti arabe n'a cependant participé à une coalition gouvernementale depuis la création en 1948 de l'État d'Israël.
Toutefois, sur le plan social, 50 % des foyers arabes israéliens vivent sous le seuil de pauvreté contre 20 % des foyers israéliens, selon le Réseau euro-méditerranéen des droits de l'homme. Le taux de chômage est d'un peu plus de 6 % en Israël, mais celui des hommes arabes est deux fois plus élevé que celui des juifs, tandis que celui des femmes arabes est trois fois supérieur à celui de leurs compatriotes juives. Un des points les plus sensibles porte sur la confiscation des terres, les autorités israéliennes ayant saisi la quasi-totalité des terres des municipalités arabes pour y installer des immigrants juifs. Les localités arabes reçoivent ainsi beaucoup moins de fonds publics pour leur développement que les municipalités juives et les permis de construire sont délivrés au compte-gouttes. Et dans un arrêt retentissant publié en juillet 2000, la Cour suprême avait reconnu que la minorité arabe était victime de discrimination, notamment pour les emplois.


Les violences ayant suivi la mort de Kheir Hamdane, abattu par des policiers dans le nord d'Israël, ont mis en lumière le malaise des Arabes israéliens, une importante minorité qui se dit victime de longue date de discrimination.Israël compte 1 709 900 Arabes, musulmans et chrétiens, qui représentent 20,7 % de sa population, selon les statistiques officielles publiées en septembre....

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut