Rechercher
Rechercher

Liban

Des actes isolés antichrétiens, au Chouf et à Enfeh, et un incident à Naamé sèment l’émoi

L'église de Mar Moussa, située à la périphérie de Kherbet Bisri dans le Chouf, a été saccagée hier. Des individus s'y sont introduits par effraction, après en avoir brisé les vitres, et ont répandu un certain nombre d'objets par terre.
Le scénario était quelque peu différent à Enfeh, où des graffitis pro-Daech ont été griffonnés sur les murs du quartier Mar Youhanna (Saint-Jean). Les forces de l'ordre mènent l'enquête.
Actes isolés ou début d'une série d'intimidations antichrétiennes ? Il est encore trop tôt pour le dire. Mais ce qui est évident, c'est que, la panique aidant, le moindre incident fait aujourd'hui réagir la rue, chrétienne ou autre, de manière incontrôlée. Preuve en est, certains médias, notamment la Voix du Liban (VDL 100.5), se sont dépêchés d'annoncer à cor et à cri un acte de vandalisme dans le village de Naamé contre la statue de la Vierge, dans la nuit de mercredi à jeudi. Ils ont ajouté que la statue a été remplacée par un drapeau de l'État islamique (EI). Mais la municipalité de la localité Naamé-Haret el-Naamé a rapidement démenti l'information dans un communiqué, affirmant que la statue a été endommagée par la chute d'un câble électrique, sectionné par un camion de passage. Elle a assuré qu'elle était « soucieuse de mettre fin aux propos susceptibles de semer la discorde ».

L'église de Mar Moussa, située à la périphérie de Kherbet Bisri dans le Chouf, a été saccagée hier. Des individus s'y sont introduits par effraction, après en avoir brisé les vitres, et ont répandu un certain nombre d'objets par terre.Le scénario était quelque peu différent à Enfeh, où des graffitis pro-Daech ont été griffonnés sur les murs du quartier Mar Youhanna...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut