Dernières Infos

Syrie : les jihadistes plus qu'à 2-3 km d'Aïn al-Arab malgré les frappes

AFP
30/09/2014

Les jihadistes de l'organisation Etat islamique (EI) ont encore avancé mardi vers Aïn al-Arab, se trouvant seulement à 2 ou 3 km de cette ville kurde du nord de la Syrie malgré les frappes menées par la coalition dans cette zone, selon une ONG.

"L'EI est désormais à 2 ou 3 km de Kobané (nom kurde de la ville), il y a juste une vallée qui sépare les jihadistes de la ville", a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Lundi, l'EI était à 5 km de cette troisième ville kurde de Syrie, près de la frontière avec la Turquie, alors que de nombreux villages environnants ont déjà été pris par les jihadistes dans cette province d'Alep.

"La coalition américano-arabe a mené dans la nuit de lundi à mardi deux frappes sur des positions de l'EI, l'une à l'est, l'autre à l'ouest de Kobané, pas très loin de la ville", avait auparavant indiqué M. Abdel Rahmane, sans être en mesure de préciser la nature des cibles.

Près d'une vingtaine de roquettes tirées par les jihadistes sur le centre-ville d'Aïn al-Arab ont fait trois morts lundi, selon l'ONG, qui a précisé que l'EI ne s'en était jamais approché aussi près depuis le début il y a deux semaines de son offensive dans la région.

S'ils faisaient sauter ce verrou, les jihadistes contrôleraient une longue bande territoriale continue au nord de la Syrie, le long de la frontière turque. Leur assaut a entraîné un exode massif de population, au moins 160 000 personnes ayant traversé la frontière pour se réfugier en Turquie.

Des miliciens du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ont alors fait le chemin inverse pour aller prêter main forte à leurs frères syriens assiégés. Dans la province voisine de Raqqa, principal fief de l'EI, la coalition a frappé près de Tall Abyad, localité frontalière avec la Turquie.

Des frappes ont également ciblé deux localités sous le contrôle de l'EI dans la province de Deir el-Zor (est), visant un camp d'entraînement et une municipalité transformée en siège par les jihadistes, d'après l'OSDH. L'offensive aérienne lancée en Syrie il y a une semaine par les Etats-Unis et leurs alliés a fait plus de 200 morts parmi les jihadistes et 22 parmi les civils, selon l'ONG.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Taëf et le nouveau rapport de forces...

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué