Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Arrêt sur image

Quand un prince saoudien et une femme participent aux frappes contre l’EI...

Photos HO/AFP

Une femme pilote des Émirats arabes unis, à la tête d'une escadrille, a participé aux premières frappes aériennes menées par Washington et ses alliés contre les jihadistes du groupe État islamique (EI, ex-Daech) en Syrie, a indiqué hier une source émiratie. La commandante Mariam al-Mansouri a « non seulement piloté un avion (de combat), mais a commandé une escadrille » de l'armée de l'air des Émirats qui a participé à ces raids mardi, a ajouté cette source. Mariam al-Mansouri, 35 ans, a été la première femme émiratie à piloter un avion de combat, selon des médias locaux. Formée à prendre les commandes d'avions de combat F-16, elle avait défendu plusieurs fois à la télévision le droit des Émiraties à servir leur pays, y compris dans l'armée. Plusieurs tweets lui ont rendu hommage pour son engagement et salué le rôle croissant que jouent les femmes aux Émirats, un pays plutôt conservateur. Mais des extrémistes ont attaqué la femme pilote et proféré des menaces à son encontre. « On ne doit pas oublier le visage d'un criminel. Gardez-le en mémoire jusqu'à ce qu'il soit puni », a menacé un partisan de l'EI, alors qu'un autre tweet a dénoncé « une pilote émiratie criminelle ».
Des pilotes saoudiens ayant participé aux frappes de mardi ont pour leur part fait l'objet de menaces de mort sur les réseaux sociaux de la part de l'EI, après la publication de leurs photos par des médias. Parmi ces pilotes figurait le prince Khaled ben Salmane, fils du prince héritier saoudien, selon des journaux saoudiens.

Une femme pilote des Émirats arabes unis, à la tête d'une escadrille, a participé aux premières frappes aériennes menées par Washington et ses alliés contre les jihadistes du groupe État islamique (EI, ex-Daech) en Syrie, a indiqué hier une source émiratie. La commandante Mariam al-Mansouri a « non seulement piloté un avion (de combat), mais a commandé une escadrille » de...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut