X

Moyen Orient et Monde

Les forces irakiennes attaquent l’EI sur plusieurs fronts

Offensive

L'armée tente en vain de reprendre Tikrit ; un pont aérien d'aide sera établi entre Aqaba en Jordanie et Erbil.

OLJ
20/08/2014

Les forces irakiennes ont attaqué hier les jihadistes sur plusieurs fronts en Irak, y compris dans l'ex-fief de Saddam Hussein à Tikrit.
En effet, des combats se déroulaient encore dans des secteurs proches du barrage de Mossoul, avec de nouveaux raids américains en appui, selon un responsable militaire kurde. « L'opération (pour reprendre le barrage) démontre que les forces (gouvernementales) et kurdes sont capables de travailler ensemble et se battre » contre l'EI, a déclaré M. Obama, alors que l'Irak est miné par les divisions. Après avoir autorisé des raids aériens qui ont aidé les forces gouvernementales et kurdes à regagner du terrain face aux jihadistes de l'État islamique (EI) dans le nord de l'Irak et l'envoi d'armes, le président américain Barack Obama a promis de poursuivre une stratégie « à long terme » contre ces extrémistes sunnites.
« S'ils continuent sur cette voie, ils auront un solide appui des États-Unis », a-t-il ajouté en renouvelant son soutien au Premier ministre désigné Haïdar al-Abadi chargé de former un gouvernement d'union, après le départ de son prédécesseur Nouri al-Maliki accusé d'avoir plongé le pays dans le chaos avec sa politique d'exclusion de la minorité sunnite et son autoritarisme. De plus, les forces gouvernementales, appuyées par des milices et des tribus, combattaient aussi les jihadistes pour reprendre des localités au nord, à l'est et à l'ouest de la capitale irakienne.

« Crise humanitaire majeure »
« L'armée et des volontaires (chiites), appuyés par des hélicoptères irakiens, participent » à l'opération destinée à reprendre Tikrit, selon un responsable militaire. L'armée avait déjà tenté, sans succès, de reprendre cette ville située à 160 km au nord de Bagdad. Toutefois, l'armée irakienne a dû interrompre sa progression en raison de la forte résistance des combattants islamistes, ont annoncé des membres de l'état-major. L'EI est aussi attaqué dans l'ouest de l'Irak, où de puissantes tribus sunnites, appuyées par les forces gouvernementales, se sont soulevées contre les jihadistes dans la province d'al-Anbar.
Sur un autre plan, parlant d'une « crise humanitaire majeure », le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a annoncé le lancement dès aujourd'hui de l'une de ses « plus importantes opérations de soutien pour aider près d'un demi-million de personnes forcées de fuir leur foyer ». À ce titre, un pont aérien d'aide sera établi entre Aqaba en Jordanie et Erbil, la capitale du Kurdistan, puis dans les dix jours suivants, de l'aide sera acheminée par convois terrestres de Turquie et Jordanie. Enfin, de l'aide sera envoyée par mer et terre depuis Dubaï via l'Iran.

« Couler dans le sang »
Tentes, couvertures en plastique, kits d'ustensiles de cuisine et jerricans seront envoyés dans un premier temps aux déplacés vivant toujours dans des écoles, des mosquées, des églises et dans d'autres bâtiments. De nouveaux camps seront aussi mis en place. De plus, après l'envoi par l'Italie de plusieurs avions d'aides en Irak, le chef de son gouvernement Matteo Renzi effectue aujourd'hui une visite éclair à Bagdad et à Erbil pour évoquer une éventuelle livraison d'armes.
Toutefois, malgré la mobilisation internationale, le fils du chef de la minorité kurdophone non musulmane des yazidis, Breen Tahseen, a affirmé depuis Genève que le monde n'en faisait pas assez pour mettre fin au « génocide » commis par les jihadistes.
Enfin, dans leur dernière campagne sur Internet, des partisans de l'EI ont lancé le hashtag « #AmessagefromISIStoUS » sur Twitter, avec une menace adressée aux États-Unis : « Nous vous ferons tous couler dans le sang. » Le message a été piraté par des internautes américains qui ont mis en ligne une photo d'un drone tirant des missiles avec le titre : « Ce drone est pour vous. »
(Sources : agences)

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants