Législatives

En Libye, le pied de nez de la mouvance « civile » aux islamistes

La Haute Commission électorale en Libye (Hnec) a annoncé hier les résultats définitifs des élections législatives du 25 juin, qui font ressortir une nette avance de la mouvance « civile » devant les islamistes, selon des élus.
Selon Younès Fannouch, un élu de Benghazi qui se présente comme un indépendant faisant « partie d'un courant civil démocratique », les islamistes du Parti pour la justice et la construction (PJC), vitrine politique des Frères musulmans, et leurs alliés « n'ont pas obtenu plus de 30 sièges », contre plus de 50 pour leur rival de l'Alliance des forces nationales (AFN, libérale). Dans l'est du pays, les partisans d'un système fédéral en Libye, connus par leur farouche opposition aux islamistes, seront représentés par 25 à 28 députés, a-t-il ajouté. M. Fannouch a ajouté que le reste des sièges ont été remportés par des « indépendants » qui sont « opposés à l'islam politique ». Un autre élu, Ali Tekbali, a indiqué de son côté que « la majorité des élus n'a pas d'appartenance idéologique », en allusion à la mouvance islamiste.
Aucune date n'a été fixée encore pour l'entrée en fonctions de la nouvelle Chambre des représentants. Sur les 200 sièges du nouveau Parlement, douze n'ont pas été pourvus, le vote ayant été annulé dans plusieurs bureaux en raison des violences.

(Source : AFP)


La Haute Commission électorale en Libye (Hnec) a annoncé hier les résultats définitifs des élections législatives du 25 juin, qui font ressortir une nette avance de la mouvance « civile » devant les islamistes, selon des élus.
Selon Younès Fannouch, un élu de Benghazi qui se présente comme un indépendant faisant « partie d'un courant civil démocratique », les...

commentaires (0)

Commentaires (0)