Rechercher
Rechercher

Football

Dès aujourd’hui, c’est au tour des distributeurs agréés de chaînes satellites de retransmettre le Mondial, promet Harb

Après les chaînes de télévision par câble, ce sont les distributeurs agréés de chaînes satellites qui assureront à partir d'aujourd'hui la retransmission de la Coupe du monde de football. Mais la chaîne publique Télé Liban reste interdite de diffusion.

Le ministre des Télécommunications Boutros Harb. Photo Reuters

Nouveau rebondissement dans l'affaire de la retransmission télévisée des matchs de la Coupe du monde de football. Après l'annonce, lundi, par le ministre des Télécommunications, Boutros Harb, d'un accord avec la société Sama sarl permettant aux distributeurs de chaînes de télévision par câble de retransmettre en direct les matches de la Coupe du monde, ce sera aujourd'hui au tour des quatre grands distributeurs de chaînes satellites agréés par les autorités libanaises, Cable Vision, Econet, Digitech et City TV, d'être autorisés à retransmettre le Mondial.


Cette nouvelle a été confirmée hier à L'Orient-Le Jour par le ministre Harb, lequel a servi de facilitateur entre ces entreprises et la compagnie Sama sarl, détenteur des droits exclusifs de diffusion des chaînes sportives BeIn pour le Liban. « Je ne suis pas partenaire de ce nouvel accord, mais juste facilitateur », précise-t-il à ce propos.
« Nous sommes aujourd'hui prêts à couvrir tout le Liban », assure M. Harb, qui a finalisé l'accord de trois millions de dollars entre Sama et les distributeurs de quartiers par câble. Un accord qui sera financé par les deux sociétés de téléphonie mobile, Alfa et MTC, et qui sera signé aujourd'hui même par les deux parties. « Les distributeurs de quartiers par câble assurent une couverture à 88 % des téléspectateurs. Quant aux distributeurs agréés, ils couvrent 12 % de la population et plus précisément certaines régions qui ne sont pas couvertes par les distributeurs de quartiers », souligne-t-il, précisant avoir fait de « son mieux en un temps record pour satisfaire la totalité des téléspectateurs libanais ».

 

(Lire aussi: Entre l'État libanais et la société Sama, un accord qui légitime le piratage télévisuel)


Contacté par L'Orient-Le Jour, le directeur général de Sama, Hassan el-Zein, refuse de mettre la charrue avant les bœufs. Saluant la finalisation de l'accord avec les distributeurs de quartiers, il préfère « ne pas commenter » la nouvelle promesse du ministre Harb « avant la mise en place définitive de l'accord » entre sa société et les distributeurs agréés. « Tout est prêt pour que cet accord aboutisse », dit-il, espérant que ce dernier « se concrétise aujourd'hui même ». Quant au montant de la tractation financière, il n'en dévoilera rien.

Télé Liban s'entête
La chaîne télévisée publique Télé Liban reste toutefois interdite de diffusion du Mondial. Mais son PDG, Talal Makdessi, refuse de se conformer à cette décision. La chaîne a retransmis hier le match Algérie-Belgique, avec un commentaire en libanais cette fois. « C'est un acte de bravoure mal placé, car c'est du piratage », affirme à ce propos Boutros Harb. Et d'expliquer qu'« il est interdit à Sama, agent pour le Liban des chaînes BeIn, de donner les droits de diffusion du Mondial à des chaînes télévisées terrestres, aux mêmes coûts que le contrat obtenu avec les chaînes câblées ». « C'est la raison pour laquelle Télé Liban ne peut obtenir les droits », note-t-il. De son côté, Hassan el-Zein constate que « la chaîne publique est dans l'illégalité ». « Elle ne pourra pas continuer dans ce sens, assure-t-il, car la donne va changer, et dès demain. »

Rendez-vous donc aujourd'hui pour une conférence de presse du ministre des Télécommunications et pour la signature des deux accords qui devraient mettre fin aux inquiétudes des fans de football.

 

Lire aussi
De jeux et (un peu) de pain, le bloc-notes de Abdo Chakhtoura

« Notre club compte des musulmans et des chrétiens. La Coupe du monde unit les Libanais »

 

Voir aussi notre page spéciale Coupe du Monde


Nouveau rebondissement dans l'affaire de la retransmission télévisée des matchs de la Coupe du monde de football. Après l'annonce, lundi, par le ministre des Télécommunications, Boutros Harb, d'un accord avec la société Sama sarl permettant aux distributeurs de chaînes de télévision par câble de retransmettre en direct les matches de la Coupe du monde, ce sera aujourd'hui au tour...

commentaires (0)

Commentaires (0)