X

Liban

Une musique créée à partir des cèdres du Liban pour continuer à les faire vibrer

La bonne nouvelle du lundi

Coupures d'électricité, crise économique, malaise social, clivages politiques accrus, tensions communautaires... Face à l'ambiance générale quelque peu délétère, « L'Orient-Le Jour » se lance un défi : trouver une bonne nouvelle chaque lundi.

Nour BRAIDY | OLJ
12/05/2014

Cela peut sembler fou : trois morceaux de musique faits à partir du rythme extrait des sons des cèdres libanais seront en vente en ligne le 16 mai. Les fonds récoltés iront à la préservation de cet arbre, symbole national du Liban.
« Nous avons récemment découvert que chaque espèce d'arbre crée son propre rythme (...) et les cèdres libanais sont particulièrement rythmiques », peut-on entendre dans la vidéo de lancement de l'initiative.

 

 
« La campagne Save the Music est une initiative du ministère de l'Environnement qui voulait faire quelque chose pour nos cèdres qui sont en train de disparaître », explique Ribal Rayess, producteur de musique, à L'Orient-Le Jour. « Derek Shirley, ingénieur bioacoustique canadien, a enregistré pendant 24 heures le son des cèdres et à partir de là, je devais créer une musique », raconte le DJ sollicité par l'agence Y&R Dubaï pour créer trois morceaux de musique. « Quand j'ai écouté les enregistrements, j'ai été très surpris, j'ai trouvé ça magnifique ! » dit-il.


À partir des enregistrements de l'ingénieur, Ribal, alias DJ ESC, a « essayé de choisir les impulsions les plus rythmiques pour les rendre "jouables" ». La création de la musique s'est faite en deux semaines alors que d'habitude il n'a besoin que de quelques jours. « Créer à partir de quelque chose qui vient d'un arbre n'est pas si facile et je voulais faire quelque chose de parfait », confie-t-il.
Il a produit trois bandes, la version originale, la version radio et une version que le jeune homme décrit comme étant « plus jazzy et deep house ». Les trois titrées 3 000 years (3 000 ans), l'âge des cedrus libani.
Pour le DJ, il était important que la musique soit « le plus ludique possible », « le cèdre est en train de mourir, il fallait créer un hit, quelque chose que les gens aimeront, quelque chose de positif, de ludique, qui rappelle l'espoir ».
Quant aux paroles, « tu te souviens sous le cèdre nous jouions ensemble », elles sont chantées en arabe par Marlène Jaber, chanteuse amatrice, dont la voix « forte et qui va avec le mix » a capté l'attention de Ribal.
Le DJ espère qu'à la mise en vente des morceaux dans les magasins de musique en ligne, les Libanais au Liban et à l'étranger achèteront les titres, se passeront le mot et contribueront à la préservation des cèdres.

« Le plus d'argent nous récolterons, le mieux ce sera », dit-il, précisant que tout le gain va à une fondation pour la préservation des cèdres, fruit d'une coopération entre les ministères de l'Éducation et de l'Environnement.
Contacté par L'Orient-Le Jour, le bureau du ministère de l'Environnement a expliqué que l'initiative a débuté sous l'ancien ministère, le projet semble cependant être sur la bonne voie : « La vie sans musique est une erreur », a déclaré le ministre de l'Environnement Mohammad Machnouk, reprenant les mots de Nietzsche.


Les cèdres libanais sont menacés en raison des changements climatiques mais aussi en raison d'insectes tels que le cephalcia.

Les 3 morceaux sont déjà en vente ici, mais via PayPal, donc accessibles hors Liban.

 

Dans la même rubrique

Des lycéens hissent le Liban sur le podium d'une compétition internationale de robotique

« Avez-vous trouvé un livre ? » À Hamra, une belle initiative pour encourager à la lecture

Un restaurant libanais élu « meilleur traiteur » en Grande-Bretagne

Ali Wehbé, sportif hors norme, court pour sensibiliser les écoliers libanais à l'autisme

 

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants