Jean XXIII et Jean-Paul II élevés à la gloire des autels

Une nouvelle guérison à la prière de Jean-Paul II

OLJ
28/04/2014

On apprenait hier à Rome que le porte-parole de la Conférence des évêques de France, Mgr Bernard Podvin, a tout récemment fait état d'une nouvelle guérison en France par l'intercession de Jean-Paul II, à la prière de sœur Marie Simon-Pierre et de sa communauté des Petites Sœurs des maternités catholiques.
Il s'agit, explique-t-il, d'un nouveau-né, atteint d'une grave malformation cardiaque, « libéré de ce mal, le deux avril courant, date anniversaire de l'entrée dans la vie du bienheureux Jean-Paul II ».
Il précise que « ses jeunes parents s'étaient confiés à sœur Marie Simon-Pierre et à sa communauté qui avaient prié le pape polonais à l'intention du bébé ! »
Notons que sœur Marie Simon-Pierre, dont la guérison par l'intercession de Jean-Paul II, de la maladie de Parkinson, a été la guérison retenue pour la béatification, en 2011, a lu au cours de la célébration une prière qui dit : « Par l'intercession de saint Jean-Paul II, suscite toujours, ô Père, parmi les hommes de culture, de science et de gouvernement, la passion pour la dignité de l'homme, et fais qu'en chaque personne soit servi Jésus ressuscité et vivant. »

À la une

Retour au dossier "Jean XXIII et Jean-Paul II élevés à la gloire des autels"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre les États-Unis et le Liban, des relations qui se compliquent

Commentaire de Anthony SAMRANI

MBS et le retour de flammes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants