« Nous avons assisté à un grand jour pour la démocratie en Afghanistan »

Une Première dame libanaise ?

OLJ
07/04/2014

Une Libanaise, Roula Saadé, chrétienne de surcroît, pourrait devenir dans quelques semaines Première dame d'Afghanistan : son mari, Ashraf Ghani, un ancien ministre des Finances (2002-2004) et économiste réputé, est l'un des trois favoris de la présidentielle afghane dont le premier tour a eu lieu avant-hier samedi.
M. Ghani, un pachtoune sunnite dont la mère, prénommée Kawkaba, est chiite, a fait connaissance avec sa femme Roula à l'Université américaine de Beyrouth en 1969, de laquelle il a été diplômé cinq ans plus tard en anthropologie. Il a été aidé dans ses études par son beau-frère, Fouad Saadé.
L'un des trois prétendants à la succession de Hamid Karzaï, « candidat des femmes, des jeunes et des déshérités », a enseigné à l'Université Johns Hopkins de Baltimore entre 1983 et 1991 avant de rejoindre la Banque mondiale. Il a deux enfants : Mariam (une photographe réputée, diplômée en littérature comparée et en arts visuels de l'Université de New York) et Tarek. On dit qu'il n'a jamais obligé son épouse à se convertir à l'islam et qu'il l'accompagnait même régulièrement à l'église lors de leur long séjour aux États-Unis.

À la une

Retour au dossier " « Nous avons assisté à un grand jour pour la démocratie en Afghanistan » "

Dernières infos

Les signatures du jour

En toute liberté de Fady NOUN

Le mufti et le pape

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le gouvernement entre les interférences externes et l’épineux dossier des relations avec la Syrie

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué