L’aridité galopante au Liban, un phénomène irréversible ?

Les auteurs de l’étude

OLJ
27/02/2014

Jocelyne Adjizian-Gérard, Rita Zaarour, Nada Badaro-Saliba, Myriam Traboulsi, Pierre-Charles Gérard, Christelle Bakhache, Naji Kehdy, Firas el-Ess, Université Saint-Joseph, département de géographie BP 17-2508 Mar Mikhaël Beyrouth Liban, Université de Savoie EDYTEM 73376 Le Bourget du Lac cedex France, Université Libanaise, département de géographie Corniche al-Mazraa Mehyo Building Beyrouth Liban, Archéorient Maison de l'Orient et de la Méditerranée 5-7 rue Raulin 69365 Lyon cedex 07 France, SciencesPo 27 rue Saint-Guillaume 75007 Paris France, Université Pierre et Marie Curie 2 place Jussieu 75005 Paris France.
Lire l'intégralité de l'étude sur le site électronique de John LIbbey Eurotext :
http://www.jle.com/fr/revues/agro_biotech/sec/e-docs/00/04/8C/13/article.phtml

À la une

Retour au dossier "L’aridité galopante au Liban, un phénomène irréversible ?"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Trois nœuds pour la formation du gouvernement, mais des tractations rapides

Un peu plus de Médéa AZOURI

La nuit, je mens

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué