L’aridité galopante au Liban, un phénomène irréversible ?

Les auteurs de l’étude

OLJ
27/02/2014

Jocelyne Adjizian-Gérard, Rita Zaarour, Nada Badaro-Saliba, Myriam Traboulsi, Pierre-Charles Gérard, Christelle Bakhache, Naji Kehdy, Firas el-Ess, Université Saint-Joseph, département de géographie BP 17-2508 Mar Mikhaël Beyrouth Liban, Université de Savoie EDYTEM 73376 Le Bourget du Lac cedex France, Université Libanaise, département de géographie Corniche al-Mazraa Mehyo Building Beyrouth Liban, Archéorient Maison de l'Orient et de la Méditerranée 5-7 rue Raulin 69365 Lyon cedex 07 France, SciencesPo 27 rue Saint-Guillaume 75007 Paris France, Université Pierre et Marie Curie 2 place Jussieu 75005 Paris France.
Lire l'intégralité de l'étude sur le site électronique de John LIbbey Eurotext :
http://www.jle.com/fr/revues/agro_biotech/sec/e-docs/00/04/8C/13/article.phtml

À la une

Retour au dossier "L’aridité galopante au Liban, un phénomène irréversible ?"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué