Moyen Orient et Monde

La production pétrolière a chuté de 96 %

OLJ
17/02/2014

La production pétrolière en Syrie s'est effondrée de 96 % depuis le début du conflit, a affirmé hier le ministre du Pétrole, alors que le pays est frappé par des sanctions internationales et que la majorité des puits est aux mains des rebelles. « On est passé de 385 000 barils par jour (avant la guerre) à 14 000 bpj » dans ce secteur qui était la plus importante source de devises du pays avant le 15 mars 2011, a expliqué le ministre Souleimane al-Abbas, cité par l'agence officielle SANA. Selon lui, « l'augmentation des agressions terroristes (les rebelles dans la terminologie du régime) contre les infrastructures pétrolières, les sanctions occidentales et la suspension des compagnies étrangères de la prospection pétrolière » sont à l'origine de cette chute.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué