Moyen Orient et Monde

La production pétrolière a chuté de 96 %

OLJ
17/02/2014

La production pétrolière en Syrie s'est effondrée de 96 % depuis le début du conflit, a affirmé hier le ministre du Pétrole, alors que le pays est frappé par des sanctions internationales et que la majorité des puits est aux mains des rebelles. « On est passé de 385 000 barils par jour (avant la guerre) à 14 000 bpj » dans ce secteur qui était la plus importante source de devises du pays avant le 15 mars 2011, a expliqué le ministre Souleimane al-Abbas, cité par l'agence officielle SANA. Selon lui, « l'augmentation des agressions terroristes (les rebelles dans la terminologie du régime) contre les infrastructures pétrolières, les sanctions occidentales et la suspension des compagnies étrangères de la prospection pétrolière » sont à l'origine de cette chute.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants