Liban

Bagdad

Michel EDDÉ | OLJ
11/02/2014

Il y a 756 ans, le 10 février 1258, la ville de Bagdad tombait entre les mains de l'armée mongole commandée par Houlagou Khan, petit-fils de Gengis Khan.
La grande Bibliothèque de Bagdad contenant d'innombrables ouvrages historiques traitant de médecine et d'astronomie fut entièrement détruite. Des survivants dirent même que les eaux du Tigre devinrent sombres en raison des quantités d'encre émanant des livres de la Bibliothèque.
Plusieurs siècles auparavant, la Bibliothèque d'Alexandrie, la plus célèbre Bibliothèque de l'Antiquité fondée par Ptolémée Soter, qui avait compté 700 000 volumes fut brûlée par les Romains en 48 av. J-C.
En 1453, la Bibliothèque de Constantinople fut détruite lors de la prise de la ville par les Ottomans.
Récemment, il y a trois ans, la Bibliothèque de Tombouctou, qui devint célèbre dès le XIVe siècle, fut incendiée par les talibans du Maghreb islamique.
Plus près de nous, les fanatiques salafistes de la Nosra s'en sont pris à Tripoli à la Bibliothèque al-Saeh du R.P. Sarrouje qu'ils ont partiellement brûlée.
Tout au long de l'histoire, c'est la culture qui a été l'ennemi et, tant que nous, Libanais, la préserverons, le Liban vivra toujours.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

antaki loutfi

Cela est tout à fait vrai , et nous allons de plus en plus vers le siècle de l'ignorance, la lecture n'est plus de mode, même l'éducation des enfants contribue à cela puisque des 2 ou 3 ans on lui offre une tablette tactile au lieu des livres que nous lisions passionnément à cet âge comme les milles et une nuit pour les garçons et les livres de la comtesse de Ségur pour les filles .
La culture est reléguée au profit de l'Internet et c'est dommage.

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants