X

Liban

Prenant en charge ses fonctions à la fondation Interpol, Murr brosse un plan antiterroriste en 7 points

Sécurité
OLJ
20/12/2013

La fondation Interpol présidée par l'ancien vice-Premier ministre Élias Murr a été officiellement inaugurée hier au cours d'une cérémonie qui s'est tenue au quartier général de l'institution, à Lyon, en présence du secrétaire général d'Interpol Ronald Noble. Celui-ci a décerné à M. Murr l'insigne de l'institution, tout en rendant hommage à sa pugnacité et à son courage.


A cette occasion, M. Murr a préconisé un plan stratégique antiterroriste en sept points définis comme suit :
- Lutte contre le terrorisme.
- Plan INVEX de lutte contre le trafic des voitures volées ou leur utilisation dans des attentats terroristes.
- Lutte contre les crimes contre l'environnement et protection des richesses hydrauliques, pétrolières, maritimes et de sécurité alimentaire.
- Lutte contre l'abus sur des mineurs et le commerce des mineurs.
- Lutte contre le trafic des organes humains.
- Lutte contre la cybercriminalité, le piratage électronique des secteurs financiers.
- Lutte contre le blanchiment d'argent.
- Coopération avec les secteurs privés contre le crime organisé et la prévention criminelle sur les plans bancaire, aérien, hôtelier et maritime.

« Aujourd'hui, a déclaré M. Murr dans une courte allocution devant ses nouveaux collaborateurs, je prends officiellement en charge mes fonctions. Et j'ai entamé mes réunions pour mettre au point les projets de lutte mondiale contre tous les espaces de la criminalité : blanchiment d'argent, narcotrafic, commerce des enfants et des êtres humains et autres domaines de la criminalité, par exemple dans les domaines de la banque ou de l'aviation (...). Dans les prochains jours, d'importantes décisions seront prises dans ce domaine, comme la création d'un conseil d'Interpol. Nous agirons comme un seul homme pour combattre le crime. »

Les priorités libanaises
À l'intention du Liban, M. Murr a déclaré : « Ma patrie et mon peuple figurent en tête de mes priorités. Je souhaite apporter un appui à la magistrature en lui fournissant l'équipement nécessaire à sa formation, en formant les personnes qui coopéreront avec Interpol, tels les agents des Forces de sécurité intérieure, l'armée, les douanes, la Sûreté générale. Ces forces de sécurité figurent en tête de mes préoccupations. Aussi grand que soit le monde, le Liban reste ma patrie. »
En réponse à une question, M. Murr a affirmé qu'Interpol est prêt à aider le Conseil de coopération du Golfe à se doter d'un corps de police unifié. « Je ne renoncerai jamais à mes racines arabes », a-t-il encore dit.


Pour mémoire

Élias Murr nommé à la tête de la « Fondation Interpol pour un monde plus sûr »

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

AVEC TOUTES CES LUTTES... QUE DE FLÛTES !

Sabbagha Antoine

Courage pour l'ancien vice-Premier ministre Élias Murr pour sa mission difficile presque impossible et ceci pour faire face aux mafieux qui sont parfois aussi forts que l'Interpol

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Cette prise de fonction au Mahjar-étranger prouve, qu'il n'y aura pas des élections législatives au Liban de sitôt !

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué