Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Nucléaire : les Etats-Unis n'excluent pas de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord

L'envoyé spécial américain pour la Corée du Nord a laissé entendre que le régime de Pyongyang allait au devant de sanctions supplémentaires s'il n'abandonnait pas ses armes nucléaires, après la conclusion d'un accord entre l'Iran et les grandes puissances.


Glyn Davies, représentant spécial des Etats-Unis pour la Corée du Nord, se trouvait lundi à Tokyo dans le cadre d'une tournée dans le nord-est asiatique, avec comme objectif d'évaluer les possibilités de relancer ou non les discussions à six sur le programme nucléaire nord-coréen. Les six en question sont les Etats-Unis, les deux Corées, la Chine, le Japon et la Russie.


"Les tentatives de Pyongyang de relancer le dialogue sans stopper son programme (nucléaire) sont inacceptables", a souligné M. Davies devant la presse, après avoir rencontré son homologue japonais.


Ces discussions à six sont gelées depuis décembre 2008. Elles prévoyaient l'abandon par la Corée du Nord de son programme nucléaire en échange d'une aide, notamment énergétique. Le régime de Pyongyang voudrait les relancer mais se heurte entre autres aux réticences des Etats-Unis.


"Si nous ne voyons aucun signe de sincérité chez les Nord-Coréens, s'ils ne comprennent pas qu'ils doivent respecter leurs obligations et abandonner leurs armes nucléaires, il y aura davantage de pression à leur encontre", a expliqué M. Davies. "Les sanctions et les pressions sont cruciales pour faire prendre conscience à Pyongyang des choix auxquels il fait face", a-t-il ajouté.


Le diplomate américain a jugé difficile d'établir un parallèle entre cette situation et l'accord conclu ce week-end entre l'Iran et les grandes puissances, notamment les Etats-Unis, en vertu duquel Téhéran acceptera de limiter son programme nucléaire en échange d'un allègement des sanctions économiques.


Il a toutefois estimé que cet accord montrait que les sanctions avaient été efficaces pour contraindre l'Iran à négocier.


L'envoyé spécial américain pour la Corée du Nord a laissé entendre que le régime de Pyongyang allait au devant de sanctions supplémentaires s'il n'abandonnait pas ses armes nucléaires, après la conclusion d'un accord entre l'Iran et les grandes puissances.
Glyn Davies, représentant spécial des Etats-Unis pour la Corée du Nord, se trouvait lundi à Tokyo dans le cadre d'une tournée...