Liban

Nouvelle saisie de Captagon à l'aéroport de Beyrouth

L'unité de gendarmerie de l'aéroport de Beyrouth a déjoué une nouvelle tentative de trafic de pilules de Captagon (substance proche du crack),  rapporte l'Agence nationale d'information (ANI, officielle). La cargaison de Captagon saisie est de 8 kilos était en possession de deux passagers syriens qui ont été arrêtés.

 

Le 14 août dernier, un ressortissant syrien avait déjà été arrêté par la sécurité de l’aéroport de Beyrouth, en possession de sept kilos de Captagon cachés dans des boîtes de sucreries. Le suspect, qui s’apprêtait à prendre l’avion pour un pays du Golfe, a été arrêté.

 

La veille, le bureau de lutte antidrogue avait déjoué une tentative de trafic d’un grand nombre de pilules de Captagon à destination de Dubaï via le port de Beyrouth. La drogue provenait de Syrie.

La valeur des pilules cachées de manière ingénieuse dans des climatiseurs a été estimée à des millions de dollars. Plusieurs personnes soupçonnées d’implication dans ce trafic ont été arrêtées.

 

Le Captagon est une sorte de neuroleptique. À base de chlorhydrate de Fenetylline, c’est un médicament qui stimule le psychisme, améliore les aptitudes physiques et élimine la fatigue. Stimulant semblable à l’amphétamine, il est notamment prescrit aux patients souffrant de narcolepsie. En France, il est classé par l’Agence de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) comme produit stupéfiant.


L'unité de gendarmerie de l'aéroport de Beyrouth a déjoué une nouvelle tentative de trafic de pilules de Captagon (substance proche du crack),  rapporte l'Agence nationale d'information (ANI, officielle). La cargaison de Captagon saisie est de 8 kilos était en possession de deux passagers syriens qui ont été arrêtés.


 


Le 14 août dernier, un ressortissant syrien...