Rechercher
Rechercher

Liban

Encore un tour de vis à la sécurité du nord au sud

La mobilisation antiterroriste était toujours à son top hier dans les différentes régions libanaises et les responsables de la sécurité multiplient les réunions en vue de prendre les mesures nécessaires pour faire face à d’autres attentats.
Le mohafez du Liban-Nord, Nassif Kalouche, a présidé dans ce cadre une réunion au terme de laquelle il a été décidé de « renforcer encore plus la sécurité devant les lieux de culte, les centres commerciaux, touristiques et humanitaires, ainsi que dans les rues surpeuplées ». Il a été de même convenu « de faire circuler des patrouilles et d’en placer d’autres aux entrées de la majorité des villes et des villages ». À Tripoli, au Akkar et à Saïda, des mesures exceptionnelles ont été prises hier dans le périmètre des mosquées.
Le mohafez du Liban-Sud, Nicolas Abou Daher, a lui aussi tenu une réunion pour discuter des mesures de sécurité à prendre. Il a été notamment convenu de contrôler l’identité des passants et des voitures tant dans les rues principales que secondaires. À Nabatiyé également, le mohafez Mahmoud al-Maoula a annoncé que des mesures de sécurité sont prises en coopération avec les Forces de sécurité intérieure (FSI) et qui consistent principalement à placer des barrages sur les routes principales menant à la localité et à inspecter les voitures et leurs passagers de façon minutieuse.
Par ailleurs, le président de la Chambre, Nabih Berry, et le parti Amal ont décidé de reporter la cérémonie organisée à l’occasion de la trente-cinquième commémoration de la disparition de l’imam al-Sadr prévue initialement aujourd’hui à Nabatiyé.
Selon des sources, citées par l’agence al-Markaziya, M. Berry aurait reçu des informations selon lesquelles « les services de sécurité sont incapables d’assurer la sécurité des participants venant de la Békaa, de Beyrouth et de la banlieue, notamment au niveau de Khaldé, Naamé et Saïda et qu’elles craignaient des affrontements armés qui pourraient aboutir à des massacres ». Également selon ces sources, les services de sécurité auraient reçu des informations selon lesquelles « des membres du Front al-Nosra comptaient lancer des roquettes sur les lieux de la commémoration, de bombarder la foule qui pourrait être également la cible de “bombes humaines” pour tuer le plus grand nombre des participants ».

La mobilisation antiterroriste était toujours à son top hier dans les différentes régions libanaises et les responsables de la sécurité multiplient les réunions en vue de prendre les mesures nécessaires pour faire face à d’autres attentats.Le mohafez du Liban-Nord, Nassif Kalouche, a présidé dans ce cadre une réunion au terme de laquelle il a été décidé de « renforcer encore...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut