Liban

« Les criminels ont profité des provocations alimentées par le 14 Mars », accuse le Hezbollah

Attentat de Roueiss
OLJ
23/08/2013
Réuni hier sous la présidence de son chef, le député Mohammad Raad, le bloc parlementaire du Hezbollah s’est arrêté sur l’attentat de Roueiss, dénonçant « un acte terroriste lâche ». Selon le communiqué publié à l’issue de la réunion, le bloc a « évalué l’évolution des investigations menées par les autorités officielles, ainsi que les mesures prises sur le terrain pour rassurer les habitants de la banlieue sud, démasquer les coupables et entamer sans tarder les travaux de reconstruction dans le quartier sinistré ».
Le bloc a salué « le discours national responsable des familles et des proches des victimes et des blessés », ainsi que « la vaste solidarité officielle, politique, partisane et populaire exprimée à travers des propos tenus pour stigmatiser l’attentat, appeler à arrêter ses auteurs et ses instigateurs, ainsi que pour exprimer l’attachement à la solidarité et à la cohésion internes et pour dénoncer le discours et le comportement mesquin de certains fauteurs de troubles ».
Selon le Hezbollah, l’attentat de Roueiss est l’œuvre de « services de renseignements odieux opérant dans la région et exploitant des groupes de takfiristes terroristes ». Ces services, poursuit le communiqué, « profitent de l’environnement politique provocateur qu’alimente une partie des forces du 14 Mars dans le but d’imposer au Liban une feuille de route stratégique despotique, au service de l’intérêt de l’axe régionalo-américano-sioniste ».
Pour le bloc du Hezbollah, « l’incapacité des groupes takfiristes à faire exécuter le complot dont ils avaient été chargés en Syrie et à la frontière libano-syrienne a poussé leurs patrons à les exploiter au Liban dans le but de compenser l’échec enregistré à ces deux niveaux ».
Reprenant l’argumentation que le chef du parti, sayyed Hassan Nasrallah, a développée dans ses discours pour essayer de justifier son intervention dans la guerre en Syrie aux côtés des forces du régime, le bloc parlementaire a indiqué qu’« en accomplissant son devoir national, humain et chérié pour faire face à ces groupes et à leurs maîtres, dans le but de protéger le Liban, son unité, sa résistance, sa diversité et sa coexistence, le parti de Dieu n’a fait que prendre une décision réaliste qui était inévitable, quels que soient les sacrifices ». « La survie du Liban, de son peuple et de sa résistance rendait nécessaire la lutte contre un projet rancunier et abject qui se recoupait avec celui qu’Israël cherche à imposer dans la région pour assujettir nos peuples », a indiqué le bloc, avant de se prononcer en faveur de la formation d’un gouvernement d’union nationale. Il a estimé que seule cette formule gouvernementale « peut favoriser une solution politique, lever la couverture dont bénéficient les terroristes et les fauteurs de troubles dans le pays, démasquer ceux qui entravent le processus d’édification de l’État et permettre au Liban de s’attaquer aux crises qui l’entourent ».
Le bloc du Hezbollah a mis en garde contre un gouvernement de fait accompli, qui ne fera qu’« envenimer la crise, exacerber les tensions, provoquer une escalade et prolonger le temps perdu sans trouver des règlements sérieux favorisant un dialogue national responsable ».
Le communiqué accuse le 14 Mars de bloquer la formation d’un gouvernement « politique fédérateur », ainsi que l’action des institutions et la vie politique au Liban. Il lui a aussi reproché de « miser sur des projets de régimes totalitaires qui font la promotion d’une hypothétique réconciliation avec l’ennemi sioniste », avant de considérer que la politique du 14 Mars « met en danger la souveraineté et la stabilité du Liban ».
Le Hezbollah a par ailleurs appelé à une intensification des efforts pour régler le dossier des otages libanais à Aazaz et le dossier des deux pilotes turcs kidnappés, « de manière à assurer un dénouement sain à cette affaire, barrant la voie à d’éventuelles répercussions compliquées ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

M.V.

Ils ont surtout profité du vide sécuritaire d'une zone de non droit ...ou les services de l'état....ne sont pas toléré...

Pierre Hadjigeorgiou

En bref: 1- L'acte est lâche! Je conçois, mais Dois-on lui rappeler que ce sont les mêmes méthodes qu'ils usaient dans les années 80? N'est il pas lâche aussi d'avoir assassiné Hariri et tous les autres? 2- Stigmatiser l'attentat ne veut surtout pas dire que nous justifions ou soutiendrons la milice iranienne au Liban. Loin de la, nous la voulons dissoute! 3- La survie du Liban et de son peuple dépend de la disparition de la dernière milice sur le terrain afin de permettre a l’état de se refaire. Le Liban ne veut plus faire la guerre a personne et si le projet américain nous conduira a la paix avec tout le monde eh bien soit! C'est de loin plus intéressant que la mort en continue que nous propose Raad et ses amis! 4- Le comble dans tout cela c'est qu'un criminel subit les foudres d'un autre qu'il a provoqué et il en accuse la victime collatérale! 5- Pour finir, il est triste de voir des dhimmis l’applaudir et en redemander!

SAKR LOUBNAN

ILS SE SONT PLUTÔT DÉCHAINÉS CONTRE LES IRRESPONSABILITÉS, LES INTERVENTIONS CRIMINELLES ET LES ABJECTES EXACTIONS COMMISES !

Michele Aoun

Mais ecoutez-le a Hassan Nasrallah avant qu'il ne soit trop tard! Les Europeens, les Israeliens et les Americians sont en train d'aider les takfiristes et les jihadistes en Syrie sur tous les plans pour que le regime de Assad chute et que le Liban EXPLOSE! Voyez combien de takfiristes se sont deja infiltres au Liban et ce qu'ils font. Cela va etre pire encore dans quelques mois.... Les takfiristes n'ont rien a voir avec les vrais rebelles syriens qui se battaient pour une vraie cause (a l'imparfait de l'indicatif car ces derniers ont tout compris maintenant et ils ont dechante, les pauvres)! On les a exploites!!!!

Halim Abou Chacra

Allons donc ! Pour commettre leur odieux attentat, les criminels ont profité uniquement de la participation criminelle du Hezbollah à la guerre en Syrie contre le peuple syrien. Sans cette participation que mille discours des hauts responsables du Hezb ne peuvent justifier, l'attentat de Roueiss n'aurait pas eu lieu.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants