Dernières Infos

Les Emirats annoncent un premier cas confirmé de coronavirus

AFP
12/07/2013

Les autorités sanitaires des Émirats arabes unis ont annoncé un premier cas confirmé de coronavirus MERS enregistré dans ce pays du Golfe, un homme âgé de 82 ans actuellement hospitalisé, selon l'agence de presse officielle WAM.

Le citoyen émirati ayant contracté le virus souffre d'un cancer et est actuellement soigné dans un hôpital de la capitale, indique l'autorité sanitaire d'Abu Dhabi dans un communiqué tard jeudi, précisant qu'il s'agit du premier cas recensé dans les Émirats.

 

Fin mai, la France avait annoncé le décès d'un homme de 65 ans atteint du coronavirus, trois semaines après la confirmation de sa pathologie et plus d'un mois après son retour de Dubaï, lieu supposé de la contamination. Mais les Émirats avaient alors affirmé qu'aucun cas n'avait été recensé dans le pays.

 

La première mort due au virus MERS a été enregistrée en juin 2012 en Arabie Saoudite, le pays le plus touché et où 65 cas de coronavirus MERS ont été confirmés depuis l'apparition de la maladie l'an dernier.

 

Ce nouveau virus, dit du Syndrome respiratoire du Moyen-Orient (Middle East Respiratory Syndrome, MERS) dans la terminologie de l'OMS, appartient à la même famille que le virus responsable du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) qui avait fait près de 800 morts dans le monde en 2003.

Outre l'Arabie Saoudite où la plupart des infections se concentrent, des cas isolés ont été observés en Jordanie, au Qatar, aux Emirats arabes unis, en Grande-Bretagne, en France, en Allemagne, en Italie et en Tunisie.

Jusqu'à présent, 44 personnes sont mortes après avoir été contaminées par le coronavirus du MERS qui provoque des problèmes respiratoires, une pneumonie et une insuffisance rénale rapide, avec un taux de mortalité particulièrement élevé de 54%.

Au total, 80 cas ont été recensés.

 

L'inquiétude est d'autant plus grande qu'approche le pèlerinage annuel de La Mecque, qui aura lieu en octobre avec plus de trois millions de participants.

 

Pour le moment, aucune restriction de voyage n'a été demandée par l'OMS qui recommande aux autorités sanitaires de suivre avec une attention particulière toute personne souffrant de troubles respiratoires.

La première consultation internationale d'urgence sur le coronavirus du MERS, qui affecte essentiellement le Moyen-Orient, n'a débouché sur aucune conclusion ou décision, a annoncé mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a décidé d'organiser une deuxième consultation sur le sujet le 17 juillet.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.