Rechercher
Rechercher

Liban

L’ONU et les cinq grands déplorent « le défi lancé à l’État »

Le coordinateur spécial adjoint du secrétaire général des Nations unies pour le Liban, Derek Plumbly, s’est réuni hier dans l’après-midi avec les ambassadeurs des cinq États membres permanents du Conseil de sécurité. L’entretien a porté sur la mise en œuvre de la résolution 1701, qui doit faire l’objet d’un prochain rapport du secrétaire général de l’ONU. Ce rapport devra s’attarder également sur la situation au Liban. Les incidents de Saïda ont évidemment été évoqués par les diplomates. « Les ambassadeurs et moi avons déploré à l’unanimité de défi à l’État de droit lancé à Saïda, par les attaques menées contre l’armée ici et ailleurs », a affirmé Derek Plumbly dans un communiqué publié à l’issue de la réunion, où il a insisté en outre sur « l’importance du rôle joué par les forces de sécurité et l’armée libanaises dans le maintien de l’unité et de la souveraineté nationales ». Les diplomates ont exprimé en outre leurs condoléances au commandement de l’armée et « aux familles de ceux tués au combat ». « Nous insistons sur l’importance de protéger les civils, et attendons vivement le rapide retour à l’ordre dans la ville », a ajouté le communiqué. Derek Plumbly a surtout réitéré, avec les ambassadeurs, « notre appui au président de la République, aux institutions de l’État et aux forces de sécurité, en particulier l’armée, devant cette difficile conjoncture ». « Nous insistons sur la nécessité que toutes les parties concernées, aux quatre coins du pays, œuvrent avec ces différentes institutions pour assurer la sécurité que le peuple libanais mérite », a conclu le communiqué.

Le coordinateur spécial adjoint du secrétaire général des Nations unies pour le Liban, Derek Plumbly, s’est réuni hier dans l’après-midi avec les ambassadeurs des cinq États membres permanents du Conseil de sécurité. L’entretien a porté sur la mise en œuvre de la résolution 1701, qui doit faire l’objet d’un prochain rapport du secrétaire général de l’ONU. Ce rapport...

commentaires (4)

« Les ambassadeurs et moi avons déploré à l’unanimité de défi à l’État de droit lancé à Saïda, par les attaques menées contre l’armée ici et ailleurs ». État de droit ??? Ils sont marrants ces cinq grands, ils n'ont pas trop l'air au courant de ce qui se passe vraiment chez nous alors que le plus gros traquenard jamais tendu à l'État libanais est bien la traîtrise et la lâcheté des mercenaires du Hezb qui creusent la tombe du Liban chez nos ennemis soutenus par leurs complices chez nous ! Tous les Libanais sont derrière leur armée et la soutiennent, c'est indéniable, mais ce qui rend l'atmosphère nauséabonde, c'est la lâche et mesquine récupération que font les mercenaires et leurs amis de cet épisode dramatique de Saïda alors que ce qu'ils font en obéissant comme des toutous à leurs maîtres sataniques russes, iraniens et syriens, c'est du Assir puissance 1000.

Robert Malek

18 h 55, le 25 juin 2013

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • « Les ambassadeurs et moi avons déploré à l’unanimité de défi à l’État de droit lancé à Saïda, par les attaques menées contre l’armée ici et ailleurs ». État de droit ??? Ils sont marrants ces cinq grands, ils n'ont pas trop l'air au courant de ce qui se passe vraiment chez nous alors que le plus gros traquenard jamais tendu à l'État libanais est bien la traîtrise et la lâcheté des mercenaires du Hezb qui creusent la tombe du Liban chez nos ennemis soutenus par leurs complices chez nous ! Tous les Libanais sont derrière leur armée et la soutiennent, c'est indéniable, mais ce qui rend l'atmosphère nauséabonde, c'est la lâche et mesquine récupération que font les mercenaires et leurs amis de cet épisode dramatique de Saïda alors que ce qu'ils font en obéissant comme des toutous à leurs maîtres sataniques russes, iraniens et syriens, c'est du Assir puissance 1000.

    Robert Malek

    18 h 55, le 25 juin 2013

  • ILS NE PEUVENT QUE : DÉPLORER ! ILS SONT À DÉPLORER VRAIMENT !

    SAKR LOUBNAN

    18 h 05, le 25 juin 2013

  • LONU , mais sont très dangereux ces gens là... vu leur incompétence validée ....en Syrie, en Afrique ,etc...

    M.V.

    17 h 18, le 25 juin 2013

  • Le vrai grand défi à l'Etat vient du Hezbollah, Messieurs de l'ONU. Vous vous trompez de défi. Kassir est un épiphénomène. Mais quand l'ONU n'est même pas capable de déclarer terroriste un Hezbollah formé de tueurs professionnels, ils s'en prennent aux petits tueurs occasionnels.

    Saleh Issal

    11 h 11, le 25 juin 2013

Retour en haut