Dernières Infos

Syrie : combats inédits en pays alalouite, sept soldats tués

AFP
02/05/2013
Au moins sept soldats ont été tués jeudi dans de violents combats qui ont éclaté pour la première fois entre armée syrienne et rebelles aux abords de la ville à majorité alaouite de Banias (nord-ouest), selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

La région de Banias est majoritairement alaouite, communauté dont est issu le clan du président Bachar al-Assad, avec une population sunnite dans les villages à sa périphérie sud. Les rebelles qui combattent les forces du régime sont majoritairement sunnites.

Les combats dans cette région, les premiers depuis le début de la révolte contre le régime en 2011, ont eu lieu notamment à Bayda, un des villages sunnites bordant le sud de la ville portuaire, selon l'OSDH qui s'appuie sur un large réseau de militants et de sources militaires et médicales à travers la Syrie.

"Au moins sept soldats ont été tués et 20 autres ont été blessés dans les combats entre rebelles d'une part et l'armée et les forces pro-régime alaouites d'autre part qui assiègent Bayda depuis le matin", indique l'organisation.

L'agence officielle Sana, citant un haut responsable, a rapporté de son côté que l'armée "a tué des terroristes dans les villages de Mirqab et Bayda ainsi que dans le quartier (sunnite) de Ras el Nabah" à Banias. Le régime et ses médias utilisent le terme de "terroristes" pour désigner les rebelles.

L'OSDH fait état d'"exécutions sommaires" à Bayda commises par l'armée et les chabbihas (milices pro-régime), à l'arme blanche et avec des armes à feu, disant craindre un "massacre".

"Le régime a coupé les communications avec ce village, ce qui fait que c'est difficile d'avoir un bilan précis", a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.

Dans les quartiers sud de Banias, également habités par des sunnites, "des tirs nourris venant des barrages de l'armée sont entendus et les services de sécurité terrorisent la population", ajoute l'OSDH. "Les habitants craignent des actes de représailles", a précisé M. Abdel Rahmane.

De son côté, Sana a rapporté que l'armée a "saisi deux stocks d'armes et de munitions (...) lors d'une opération menée contre les repaires de terroristes à Banias".

La majorité des jeunes sunnites avaient quitté la région de Banias après l'assaut donné par l'armée en mai 2011, deux mois après le début de la révolte contre le régime du président Assad, d'après l'OSDH.

"Ils craignaient d'être arrêtés et ou d'être enrôlés de force dans l'armée", selon M. Abdel Rahmane.

C'est dans les quartiers sud de Banias que les premiers manifestants ont défilé contre le régime en mars 2011 parallèlement à la mobilisation à Deraa (sud), berceau de la révolte.

Les trois principales villes de la côte, Banias, Lattaquié et Tartous, et leurs régions, représentent le "pays alaouite" d'où est issu M. Assad et des analystes avancent le scénario d'un repli du président syrien vers ce réduit en cas de la chute de son régime.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué