X

Sport

Le Milan fringant en Ligue des champions

Football
OLJ
22/02/2013 | 23h39
Comme prévu, Barcelone a tenu le ballon, comme prévu, Barcelone a dominé, mais le Milan AC a tenu et fini par s’imposer 2-0 dans l’un des chocs les plus attendus des huitièmes de finale aller de la Ligue des champions mercredi. L’équipe de Massimo Allegri a finalement mieux défendu que le Barça n’a su attaquer pour prendre, grâce à des buts en seconde période des Ghanéens Kevin-Prince Boateng et Sulley Muntari, un bel avantage dans une confrontation dont l’épilogue se jouera le mois prochain au Nou Camp.
Dans l’autre rencontre du jour, qui voyait Didier Drogba faire son retour dans la compétition qui lui a offert son plus beau titre en 2012, Galatasaray a concédé le nul 1-1 à domicile contre Schalke 04.
Avant les Rossoneri, l’Inter Milan (demi-finale 2010) et Chelsea (demi-finale 2012) avaient montré que concentration et intelligence défensive pouvaient finir par faire ressembler le Barça, son obsession de la possession, à un hamster dans sa roue.
Contraint, par obligation d’économie, de laisser partir Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic au Paris Saint-Germain en fin de saison dernière, le Milan entamait la rencontre dans ses petits souliers.
Incapables de battre le Barça en quatre tentatives lors de l’édition précédente – deux nuls et deux défaites –, les Milanais aborderont le retour avec un peu plus de confiance et d’espoir.
L’essentiel de la partie s’est joué dans le camp lombard, où les Milanais ont fait bloc face à la machine à faire tourner le ballon qu’est le Barça.
Ils ont produit un bel effort collectif en défense et gardé leur sang-froid pour atteindre la mi-temps à 0-0.

Tout faux
Le Milan, plus efficace cette saison en seconde période (40 buts sur 55 avant le coup d’envoi), a pris l’avantage à la 57e minute en profitant de la naïveté de la défense adverse, qui s’est arrêtée de jouer en croyant à une main de Cristian Zapata sur un coup franc de Riccardo Montolivo.
Tout faux, a pensé l’arbitre, qui a laissé jouer, laissant Baoteng ajuster Victor Valdes d’une impeccable demi-volée en pivot.
À neuf minutes de la fin, Muntari a repris, d’une volée croisée, une passe en cloche de Stephan el-Shaarawy dans une surface désertée par la défense pour assurer la victoire.
L’autre huitième de finale aller disputé mercredi n’a pas donné d’indication sur l’équipe qui jouera les quarts de finale.
Aligné au coup d’envoi sous le maillot du Galatasaray, Didier Drogba, recruté en janvier après un passage malheureux en Chine, n’a pas marqué.
L’honneur est revenu à Burak Yilmaz qui, bien lancé dans le dos de la défense, a battu Timo Hildebrand de près. Juste avant la pause, Schalke est revenu à la marque grâce à Jermaine Jones, servi dans la surface par Jefferson Farfan qui avait fait l’essentiel du travail en prenant de vitesse la défense turque à la suite d’une passe sur le flanc droit de Klaas-Jan Huntelaar.
Les matches retour se dérouleront le 12 mars.

(Sources : agences)

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Impression de Fifi ABOU DIB

Cartables

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants