X

Campus

Oslo-Beyrouth en auto-stop

Dix mille kilomètres, dix-sept pays, cent douze voitures et quatre-vingt-trois jours, tel est en chiffres le défi relevé par le jeune Sébastien Dahl, parti d’Oslo et installé depuis peu à Beyrouth.
16/02/2013
Sébastien, jeune photographe norvégien de 24 ans, a décidément des passions propres à lui: découvrir en auto-stop de nouveaux horizons. « Mon voyage d’Oslo à Beyrouth fut une expérience enrichissante à plusieurs niveaux. Outre les rencontres que j’ai faites et les photos que j’ai prises, j’ai remarqué une chose: les gens sont fondamentalement bons», dit-il avant d’ajouter: «Il ne faut pas avoir peur de son prochain.» Et sur ce point, le jeune homme sait de quoi il parle. À chaque fois qu’il arrivait dans une nouvelle ville, que ce soit en Bosnie, au Monténégro, en Macédoine, au Kosovo ou dans d’autres pays, il trouvait toujours le moyen de se loger chez un habitant pour un soir ou deux, et cela sans arrangement préalable. «Cela fait deux ans que je me débrouille de cette façon lorsque je prends la route, et bientôt six ans que je voyage en auto-stop, je suis donc un habitué!»

Trois mois de préparatifs
«Ce n’est pas en restant cloîtré à Oslo que je pourrais évoluer dans ma carrière de photographe», affirme-t-il. Il trouve alors qu’un périple pareil est le meilleur moyen pour former son œil à l’observation et être témoin du monde via ses clichés. «J’ai mis trois mois pour préparer le voyage et un an pour économiser l’argent nécessaire, mes dépenses étant limitées à la nourriture», souligne le jeune photographe. Et son unique bagage, un sac à dos, qui contient son équipement de photographie, son ordinateur et quelques vêtements.
Pourquoi Beyrouth? Comme le jeune homme voulait découvrir le Moyen-Orient et apprendre l’arabe, son choix s’est porté sur la capitale libanaise où il compte rester un an. «Et j’adore les mets libanais!» ajoute-il.
De son long voyage en auto-stop, il ne garde que de bons souvenirs. Des moments forts qu’il a vécus sur la route, il se rappelle une nuit passée dans les grottes du Galápagos en Turquie. «C’était inouï!» s’exclame-t-il. Des souvenirs qu’il a soigneusement transcrits dans son carnet de voyage ainsi que sur son blog:
www.sebastiandahl.com. Sébastien espère par ailleurs organiser une exposition de photos et réaliser un court métrage autour de son voyage.
Et en vrai globe-trotter, le jeune homme a l’œil sur le Japon pour son prochain voyage!

Karine HAYEK GERMANI

À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants