À La Une

Ghadir, un fleuve de détritus

OLJ
30/01/2013
Les berges du fleuve Ghadir (Choueifate, au sud de Beyrouth) sont jonchées de détritus et l’eau y est opaque. La pollution est non seulement visible, on peut presque la toucher. C’est ce qu’a constaté hier...
Image Map

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1 / 1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Premier ministre porte le coup de grâce à l’hypothèse de la prorogation

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon OLJ, vous devez au préalable vous identifier.