Rechercher
Rechercher

Liban

Abdel Karim Ali appelle les réfugiés syriens... à revenir au pays

L’ambassadeur Abdel Karim Ali en réunion avec le ministre Mansour. Photo ANI

Le ministre des Affaires étrangères, Adnane Mansour, a reçu hier l’ambassadeur de Syrie Ali Abdel Karim Ali, qui a appelé les responsables libanais à mettre fin au trafic des armes et à la provocation. Le diplomate a souligné à la suite de l’entretien la nécessité de poursuivre les discussions et la coordination avec le ministre Mansour pour améliorer la situation des réfugiés syriens. « Nous sommes en pleine coordination avec le gouvernement libanais et le ministère des Affaires étrangères pour aboutir à un accord afin de venir en aide aux déplacés et trouver des moyens pour assurer leur retour aux régions détruites », a insisté l’ambassadeur. « Ces régions, détruites par la guerre, sont en état de reconstruction par le gouvernement en place », a-t-il poursuivi.
« Les responsables libanais doivent arrêter leur intervention dans la guerre ainsi que le trafic d’armes vers la Syrie. Une attitude pareille nuit aux intérêts des deux pays voisins et accroît l’afflux des déplacés syriens vers le Liban », a expliqué M. Abdel Karim Ali. Il a indiqué que la Syrie est en train de combattre les terroristes qui viennent de tous les coins du monde et qui sont financés par plusieurs pays. Il a signalé que « la Syrie est déterminée plus que jamais à suivre son processus politique et appeler à un dialogue national pour mettre un terme au conflit au sein du pays ». Par ailleurs, il a affirmé que le ministre Mansour a dénoncé l’attentat terroriste qui a eu lieu mardi, dans une université à Alep, causant 88 morts parmi les citoyens.
En réponse à une question à propos des voix qui s’élèvent au Liban pour demander son expulsion, l’ambassadeur syrien a précisé que « ces appels ne sont pas constitutionnels et n’ont aucun rapport avec les relations fraternelles entre les deux pays ». « Nous sommes l’ambassade qui respecte le plus les principes diplomatiques », a-t-il ajouté, qualifiant de « ridicules » les appels à son expulsion. Il a par ailleurs appelé les réfugiés syriens au Liban à retourner en Syrie « puisque la Syrie regagne le calme et la sécurité ».

Mahfoud dénonce
Entre-temps, le chef du Mouvement du changement, Élie Mahfoud, a estimé hier que « le comportement de l’ambassadeur de Syrie, qui multiplie les déclarations à la tribune du palais Bustros, est inacceptable ». « Le gouvernement doit prendre les mesures nécessaires pour arrêter ce comportement. L’ambassadeur syrien ne trouve d’autre tribune que celle du palais Bustros pour porter atteinte à la souveraineté et la dignité des Libanais », a-t-il ajouté.
M. Mahfoud a accusé le diplomate de s’être transformé en responsable sécuritaire qui donne des conseils au peuple libanais et qui viole tous les principes diplomatiques. « Il aurait mieux fait de conseiller à son régime d’arrêter les tueries en Syrie. Où était-il quand nous avions demandé de délimiter les frontières libano-syriennes il y a quelques années ? » s’est-il interrogé.
Le ministre des Affaires étrangères, Adnane Mansour, a reçu hier l’ambassadeur de Syrie Ali Abdel Karim Ali, qui a appelé les responsables libanais à mettre fin au trafic des armes et à la provocation. Le diplomate a souligné à la suite de l’entretien la nécessité de poursuivre les discussions et la coordination avec le ministre Mansour pour améliorer la situation des réfugiés...
commentaires (5)

Qu'il montre l'exemple, qu'il y retourne le premier.

Robert Malek

10 h 15, le 18 janvier 2013

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Qu'il montre l'exemple, qu'il y retourne le premier.

    Robert Malek

    10 h 15, le 18 janvier 2013

  • C'est comme appeler un réfugié a jouer à la roulette russe avec un kalachnikov...

    M.V.

    08 h 21, le 18 janvier 2013

  • C'est comme appeler les damnés à revenir au "paradis" de la Géhenne...

    SAKR LEBNAN

    02 h 17, le 18 janvier 2013

  • Encore une chose : Il est vraiment M sans pudeur, ce monsieur. "Les régions (syriennes) détruites par la guerre (par l'aviation criminelle du régime criminel qu'il représente) sont en état de reconstruction (!!!) par le gouvernment en place" !! "Les responsables libanais "doivent" arrêter "leur" intervention dans la guerre ainsi que le trafic d'armes vers la Syrie" !! Puis la meilleure : "Nous sommes l'ambassade qui respecte le plus les principes diplomatiques" !! Il est "l'ambassadeur"-risée du corps diplomatique accrédité au Liban, ça oui !

    Halim Abou Chacra

    23 h 24, le 17 janvier 2013

  • Admirez la photo du ministre adjoint des Affaires étrangères de Syre, Adnane Mansour, recevant les instructions de son chef.

    Halim Abou Chacra

    22 h 51, le 17 janvier 2013

Retour en haut